Conférence de presse CEROM Guyane - Année 2013

Une croissance soutenue malgré la stagnation de l’investissement et le ralentissement de la consommation des ménages. La présentation des comptes économiques

La présentation des comptes économiques rapides élaborés dans le cadre du partenariat CEROM a donné lieu à une conférence de presse, tenue le mardi 30 septembre 2014 dans les locaux de l’INSEE.

Cet évènement fut l’occasion de faire le bilan de la situation économique de la Guyane pour l’année 2013 : une croissance soutenue malgré la stagnation de l’investissement et le ralentissement de la consommation des ménages.

Avec une augmentation en volume de 2,9 % du PIB guyanais, la croissance en Guyane est nettement supérieure à celle observée aux Antilles (+0,7 % en Guadeloupe et – 0,5 % à la Martinique) ainsi qu’en métropole (+0,3 %). En raison d’une croissance démographique toujours très dynamique (+2,7 %), le PIB par habitant ne croit que très légèrement (+0,2 % en euros constants).

Cette croissance est soutenue par le commerce extérieur et la consommation des administrations publiques (+1,9 % en 2013). Les exportations ont augmenté de 8,8 % en 2013 principalement portées par l’activité spatiale. La hausse de l’investissement public (+1 %) compense tout juste le recul de l’investissement privé (-1 %). Le secteur de la construction a subi une baisse de 28 % en 2013 des autorisations de construction de logement.

La consommation des ménages évolue peu (+1,2 %) au regard de la croissance de la population (+2,7 %), et ceci malgré un contexte d’inflation relativement maîtrisée sur l’année 2013. Les ménages ont davantage épargné en 2013 et les dépôts des particuliers ont dépassé le milliard d’euros pour la première fois.

Malgré un taux de croissance soutenue en 2013, l’indicateur du climat des affaires est en berne sur les six premiers mois de l’année 2014, se situant à un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis 2001.

L’AFD rappelle qu’elle a octroyé au cours de l’année 2013, 115 millions d’euros de financement en Guyane en faveur des secteurs public et privé, sur un total de 1,5 milliard d’euros investi dans l’outre-mer.

Accéder à la publication CEROM : Les comptes économiques de la Guyane en 2013 - Septembre 2014

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion