Opportunités et défis de la croissance démographique en Guyane

Conférence de presse sur la nouvelle étude Cerom

La dernière étude réalisée dans le cadre du partenariat CEROM, « Les enjeux de la croissance démographique en Guyane » a été rendue publique à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue le 16 octobre 2015.

Mme Katia Le Goaziou, cheffe du service régional de l’Insee en Guyane, a d’abord rappelé les principes du partenariat Cerom (Comptes Economiques Rapides de l’Outre-Mer) et les projections de l’Insee sur la démographie avant de laisser la parole à Rémi Charrier, responsable du service études et diffusion de l’Insee Guyane, sur les questions démographique, santé, éducation et logement.

M. Ludovic Cocogne, directeur de l’AFD de Guyane a ensuite présenté les enjeux liés aux infrastructures et à l’énergie. M. Fabrice Dufresne, directeur de l’agence Iedom Guyane, a présenté les défis auquels devront répondre le système productif et le tissu économique guyanais pour accompagner la croissance démographique.

Ce travail réalisé par les équipes en Guyane de l’Iedom, de l’Insee et de l’AFD synthétise et complète les diverses productions déjà publiées sur ce sujet structurant de l’avenir du département. Après avoir rappelé les grandes tendances et les différents scénarios de l’évolution démographique de la Guyane, cette étude présente, pour chacun des principaux secteurs économiques et sociaux, les opportunités créées et les risques encourus.

Le doublement de la population en 20 ans (442 000 habitants d’ici à 2030) entrainera une croissance des besoins en infrastructures de logement, d’éducation, de santé, d’énergie, d’eau, de traitement des déchets, de transports, de communication… .Cette progression de la consommation et de l’investissement apportera des opportunités d’emplois pour absorber la croissance de la population active. L’augmentation du marché intérieur offrira des économies d’échelles et de nouvelles perspectives pour la création d’entreprises.

Ces aspects favorables ne doivent pas dissimuler les nombreux défis qui se posent notamment en termes d’aménagement du territoire, de capacité de financement de ces investissements nécessaires et de formation de la population. La forte contrainte quantitative immédiate doit être conciliée avec les objectifs de développement équilibré de long terme sur le plan économique, social, environnemental, sociétal et culturel. C’est principalement le cas dans les politiques urbaines et énergétiques. Mais c’est aussi vrai dans les principales filières productives comme l’or, le bois, la pêche et le tourisme.

La Guyane va donc beaucoup se transformer dans les prochaines années mais la nature de ces changements dépendra aussi des politiques publiques et des comportements des différents acteurs dans ce nouveau contexte.

Télécharger la publication sur le site CEROM

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion