Publication : « Le surendettement en Guyane : un révélateur des fragilités économiques et sociales »

L’étude des dossiers traités par la Commission est révélatrice de la fragilité économique et sociale d’une partie de la population guyanaise. En effet, une forte proportion de ménages surendettés connait de grandes difficultés pour faire face aux charges de la vie courante, notamment de logement.

Le surendettement en Guyane est principalement lié aux « accidents de la vie » (perte d’emploi, séparation, décès, accident de santé). Le surendettement dit « actif », induit par un endettement excessif et une mauvaise gestion budgétaire, est peu représenté. Le profil type des surendettés est constitué de locataires, de célibataires et de femmes seules avec des enfants à charge.

La capacité de remboursement d’une grande partie des ménages surendettés est très faible ou même négative, ce qui conduit la Commission de surendettement à retenir une part importante et croissante de mesures d’effacement des dettes, ou une « procédure de rétablissement personnel », tandis que la part des plans de remboursement se réduit.

Cette publication de l’Iedom est disponible sur le site : http://www.iedom.fr/IMG/pdf/ne430_eclairage_surendettement_en_guyane.pdf.

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion