Tendances conjoncturelles

Les composantes passées et futures de l’ICA augmentent, respectivement +1,7 et +5,4 points. La composante future contribue à 73 % à l’évolution de l’ICA, traduisant ainsi des anticipations plus favorables des chefs d’entreprise pour le prochain trimestre.

Des signaux positifs portés par la mise en œuvre du plan d’urgence sont perceptibles dans l’économie guyanaise. La trésorerie des entreprises se reconstruit, sur le deuxième semestre, la collecte des dépôts des entreprises progresse d’environ 60 M€. La consommation des ménages, principal moteur de l’économie guyanaise, se maintient à un niveau élevé. Les ventes de véhicules de tourisme continuent de progresser (+7,9 %, CVS). Le nombre de demandeurs d’emploi diminue depuis deux trimestres et les créations d’entreprises augmentent sensiblement (+26,3 %, CVS). Les professionnels constatent une légère hausse de leur activité qui devrait se poursuivre au prochain trimestre. Ils prévoient une amélioration de leurs soldes de gestion au second trimestre. Les encours de crédits aux entreprises s’élèvent à 2,58 milliards d’euros (dont 54 % d’encours immobiliers), un montant en hausse de 2,2 %.

Pour plus d’information voir la publication 1er tendances conjoncturelles disponible sur : http://www.iedom.fr/IMG/pdf/tendances_conjoncturelles_annexes_statistiques_1t2018.pdf

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion