Publication : « Comptes économiques rapides 2015 »

Publiés dans le cadre du partenariat Cerom (Iedom, Insee, AFD), les comptes économiques rapides dressent un bilan de la situation économique de la Guyane pour l’année 2015, notamment grâce aux données relatives au Produit Intérieur Brut (PIB). Après avoir progressé de façon significative en 2014 (+4,0 %), la croissance du PIB guyanais ralentit en 2015 (+1,9 %). Ce ralentissement s’explique par la première baisse observée de l’investissement depuis 2003 contribuant pour -1,2 point à la croissance. Les importations de biens d’investissement et intermédiaires ont à nouveau diminué et le secteur du BTP demeure toujours en difficulté. Néanmoins, la croissance a pu bénéficier d’une hausse de la consommation des ménages (+2,3 % en volume, soit +1,2 point de contribution) et des administrations publiques (+1,4 % en volume, soit +0,7 point de contribution), et également de la progression soutenue des exportations de biens et de services (+2,1 points de contribution) et de la variation des stocks (+2,9 points de contribution). De leur côté, les importations de biens et de services repartent à la hausse et contribuent pour -3,7 points à la croissance. Ces trois dernières composantes, continuent d’être portées par une activité spatiale soutenue. La croissance est supérieure à celle observée en France métropolitaine (+1,3 %) et en Martinique (+0,4 %), mais se situe au même niveau que celle constatée en Guadeloupe (+1,9 %).
Cette publication est accessible sur le site de l’Insee : http://www.insee.fr/fr/insee_regions/guyane/themes/insee-analyses/gy_ina_16/gy_ina_16.pdf.

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion