Le suivi de l’activité bancaire

L’IEDOM collecte des informations réglementaires auprès de tous les établissements de crédit intervenant dans sa zone d’intervention, informations déclarées sous le format du Système unifié de reporting financier (SURFI) mis en place en 2010 par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il reçoit aussi, puis agrège, des données non intégrées dans SURFI, dont les établissements financiers souhaitent disposer dans le cadre du pilotage de leur activité.

Ces informations sont communiquées en application des conventions de place visant à formaliser et à contractualiser les relations entre l’IEDOM et les différents établissements installés dans les DOM, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint Barthélemy, Saint Martin.

Enfin, l’exploitation des données issues du service central des risques (SCR), tenu par la Banque de France, complète les analyses en appréciant l’évolution quantitative et qualitative des risques de contrepartie. La collecte de ces informations poursuit une triple finalité :

  • l’élaboration des statistiques monétaires et financières des différentes places (évolution des dépôts et des crédits) ; ces données éclairent les évolutions de la sphère financière et contribuent à l’analyse de la conjoncture économique dans les différentes géographies de la zone d’intervention de l’IEDOM ;
  • le calcul de parts de marché, permettant à chaque établissement de se positionner sur sa place ;
  • le suivi des établissements de crédit et de l’activité bancaire (analyse de la bancarisation, suivi de la monétique, suivi des performances commerciales et des résultats).
  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion