Conjoncture Outre-mer 2017 et perspectives 2018 : Une évolution favorable en dépit des événements climatiques et sociaux

En 2017, l’indicateur du climat des affaires (ICA) demeure globalement bien orienté dans les DOM et collectivités françaises de la zone euro. Dans l’océan Indien, l’ICA se renforce : à La Réunion, dans le sillage d’une activité économique dynamique, il s’installe à son plus haut niveau depuis dix ans, tandis qu’à Mayotte l’indicateur passe en territoire positif en début d’année avant d’atteindre des niveaux élevés, malgré un climat social tendu. Dans le bassin Antilles-Guyane, l’ICA revient autour de sa moyenne de longue période en dépit des événements climatiques et sociaux qui ont marqué l’année. En Guyane, les mouvements sociaux de mars-avril ont sensiblement pesé sur l’activité, cependant l’indicateur s’est très rapidement redressé à partir du deuxième trimestre pour retrouver la dynamique amorcée avant la crise sociale. En Guadeloupe, au-delà d’un léger à-coup au premier semestre, l’ICA revient en fin d’année à son niveau de longue période, tandis qu’en Martinique, le climat des affaires demeure stable. Enfin, à Saint- Pierre-et-Miquelon, la consommation des ménages soutient l’activité, en lien avec un marché du travail favorablement orienté.

Document attaché
  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion