Comptes et guichets

Nombre de guichets et d’automates bancaires

Le nombre de guichets bancaires des banques réunionnaises de plein exercice s’établit à 244 implantations permanentes à fin décembre 2015 (y compris les 100 bureaux ou agences de la Banque Postale), en baisse de 3 unités par rapport à 2014.
Le processus de densification du réseau réunionnais se stabilise après un mouvement continu de 1997 à 2008 qui a vu l’ouverture d’agences spécialisées pour certains types de clientèle ou segments de marché (grandes entreprises, clientèle professionnelle, habitat ou collectivités locales).
Le nombre d’habitants par guichet bancaire permanent s’établit en fin d’année 2015 à 3 457 habitants à La Réunion, en légère hausse par rapport à l’année passée (1,7 %). Ce ratio demeure toujours très supérieur à celui observé pour la France métropolitaine (un guichet pour 1 735 habitants à fin 2013) soit proche du double.


Cette situation ne traduit cependant pas nécessairement une moindre accessibilité des banques, en raison de la géographie du département de La Réunion. La plus grande partie de la population se concentre en effet sur les zones côtières, dans ou à proximité des grandes agglomérations autour desquelles s’organisent les activités économiques et humaines. Le ratio rapportant le nombre de guichets bancaires à la superficie totale de l’île est ainsi favorable à La Réunion, avec un guichet pour 10,2 km² en 2014 contre un guichet pour 16,8 km² pour la France entière (2013).
Le ratio du nombre d’habitants par guichets bancaires a par ailleurs tendance à s’accroître en France métropolitaine. Les banques françaises ont en effet commencé à redimensionner leurs réseaux d’agences bancaires face au développement de la banque en ligne et à la désertion des agences qui a commencé à en résulter.

Le niveau d’équipement en guichets bancaires, relativement uniforme sur le territoire réunionnais dans les années 1995, a ainsi tendance à se différencier sensiblement depuis les années 2002-2003, avec aujourd’hui une région Est globalement moins bien servie que les autres régions de l’île. Pourtant, la commune présentant le meilleur taux d’équipement se situe toujours dans l’Est ; il s’agit de la commune de Salazie (un guichet pour 1 834 habitants, avec deux agences bancaires ou postales). A l’opposé, la commune de l’Entre-Deux dans le Sud et de Sainte Rose dans l’Est sont les moins bien équipées (une seule agence bancaire ou postale pour plus de 6 500 habitants).
Quelques établissements bancaires, au premier rang desquels la Banque Postale, permettent l’accès de la majorité de la population réunionnaise aux services bancaires grâce à des réseaux étoffés d’agences ou de bureaux, répartis dans toutes les communes, même dans les écarts les plus reculés du département (à l’exception du cirque de Mafate). Ainsi, deux communes (l’Entre-Deux et la Plaine-des-Palmistes) sur vingt-quatre sont équipées exclusivement d’un unique bureau de poste. A l’opposé, la commune de Saint-Denis est équipée de 51 guichets bancaires ou postaux, soit un guichet pour 2 821 habitants.
.

Avec 627 automates bancaires en fonctionnement dans le département à fin 2015, contre 615 un an auparavant, La Réunion continue de voir progresser son niveau d’équipement. Douze nouveaux automates ont ainsi été mis en service au cours de l’année 2015, après dix-sept en 2014. Ce nombre de nouvelles implantations s’inscrit néanmoins en retrait par rapport aux années 2011 et 2012 (40 en 2012 et 47 en 2011). Les banques du département poursuivent ainsi leur effort d’investissement en matière de modernisation et d’automatisation de leurs implantations. A noter également que la mise en service de distributeurs recyclant de billets se généralise peu à peu dans le département.

En 2015, comme les années précédentes, l’effort d’investissement en nouveaux automates est réalisé par les banques commerciales (+15 en 2015 comme en 2014). Les banques commerciales (y compris la Banque Postale) détiennent désormais plus de 61 % du parc d’automates bancaires de retrait installés dans le département.
Néanmoins, le niveau d’équipement en distributeurs et guichets automatiques de billets à La Réunion (1 347 habitants pour 1 automate en 2015) demeure inférieur à celui observé pour la France entière (1 118 habitants pour 1 DAB-GAB en 2013). L’écart avec la France métropolitaine s’est cependant considérablement réduit sur la dernière décennie, puisqu’en 1993 on comptabilisait un automate pour 5 679 habitants à La Réunion, contre un pour 3 141 habitants pour la France entière.
L’écart tend cependant à se réduire si on compare le niveau d’équipement en distributeurs et guichets automatiques de la zone géographique la mieux dotée du département, c’est-à-dire la région Nord de l’île (1 132 habitants pour 1 automate en 2015).

En effet, comme pour l’implantation des agences, les taux d’équipement en automates diffèrent légèrement entre les différentes zones géographiques du département. Les régions Est et Sud du département apparaissent ainsi moins équipées que les autres parties de l’île, même si cette différence a tendance à s’estomper par rapport aux années 1990. Un fort mouvement de convergence peut être observé depuis vingt ans.

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion