Migration : peu de départs et d’arrivées entre La Réunion et la métropole

Chaque année, 5 100 actifs quittent l’île, tandis que 5 900 s’y installent. Ces arrivants ont en moyenne un niveau de formation élevé et, une fois sur place, occupent souvent des emplois qualifiés. La propension au départ des étudiants (2 200 sorties en moyenne par an, soit un taux de départ de 89 pour 1 000 étudiants) situe la région dans la moyenne nationale malgré l’éloignement géographique, mais reste à un niveau inférieur à celui des Antilles. Les Réunionnais quittant le territoire privilégient plutôt le sud de la France, malgré une offre plus faible en matière de formation et une insertion professionnelle difficile.

Bilan des migrations entre La Réunion et la France métropolitaine

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion