L’IEDOM fait un état des lieux de l’économie bleue à Mayotte

Mayotte bénéficie d’un environnement maritime conséquent : 74 000 km² de Zone économique exclusive (ZEE) et un des plus grands lagons du monde, d’une superficie de 1 100 km². Perspective de croissance importante, l’économie bleue à Mayotte peut contribuer, sous certaines conditions, à un développement pérenne de l’ile. À l’heure actuelle, cette branche de l’économie reste marginale comme en atteste son poids relativement faible dans l’environnement économique et bancaire : le secteur représente seulement 2,3 % des entreprises de l’ile.
L’économie bleue mahoraise présente des atouts susceptibles de créer de la richesse et de l’emploi : un lagon exceptionnel et une position stratégique attractive dans le canal du Mozambique. Tirer parti de ces avantages nécessite de faire face à de nombreux défis : la structuration des filières de la pêche et de l’aquaculture, l’émergence d’un secteur tertiaire dit « bleu » ou encore l’organisation logistique du port maritime. Pour répondre à ces objectifs, des investissements aussi bien privés que publics sont nécessaires, ainsi qu’une stratégie de développement précise. Renforcer la professionnalisation du secteur en proposant des formations aux métiers de la mer, valoriser l’image de l’île et favoriser la coopération entre les acteurs économiques paraissent être des conditions nécessaires au développement de Mayotte.
Pour de plus amples informations, consulter la publication en cliquant sur http://www.iedom.fr/IMG/pdf/ne482_eclairage_economie_de_la_mer_a_mayotte.pdf.

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion