FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques locales

22 08 18
Nouveau CHU : la préfecture et l’ARS s’organisent pour le respect des délais
Nouveau CHU : la préfecture et l’ARS s’organisent pour le respect des délais

Le Préfet de la Région Guadeloupe, Philippe Gustin, et la directrice générale de l’Agence régionale de santé, Valérie Denux, se sont rendus sur le site du futur CHU afin d’aborder la problématique des délais de construction. Le gros œuvre devrait débuter en janvier 2019 et s’acherver à la fin de l’année 2021. Suite à l’incendie du 28 novembre 2017 du CHU existant, l’ouverture du nouveau CHU est primordiale pour la sécurité sanitaire de la région. Le coût global du projet avoisine les 600 millions d’euros.

22 08 18
Rapport d’audit ministériel sur l’eau
Rapport d’audit ministériel sur l’eau

Le rapport d’audit demandé par le ministère de la Transition écologique ainsi que le rapport de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture, font un état des lieux sur la distribution en eau potable. Les conclusions des rapports présentent un réseau obsolète, qui, depuis des années n’est ni entretenu, ni renouvelé. L’ex-directeur de la Générale des eaux de la Guadeloupe indique quant à lui, un retard de rénovation des tuyaux sur 40 % du réseau, soit l’équivalent de 800 millions d’euros d’investissement. Des solutions existent à moyen terme, elles s’inscrivent dans le « plan eau Guadeloupe 2022 » (PEG22), dirigé par le préfet de la Guadeloupe.

22 08 18
Présentation du plan sargasse en préfecture
Présentation du plan sargasse en préfecture

Le plan départemental de la lutte contre les échouages de sargasses a été présenté à la préfecture de la Guadeloupe. Ce plan prévoit une aide versée par l’État aux communes et précise les responsabilités de chaque autorité. Les communes devront engager des fonds pour le paiement des prestataires privés, chargés de l’enlèvement des algues. Elle devront également trouver des terrains disponibles pour l’épandage des algues brunes ramassées. Le président de l’association des maires de la Guadeloupe, Jean-Claude Pioche, rappelle la nécessité d’une aide rapide de l’État pour la bonne mise en œuvre de la dépollution.