FERMER

Guadeloupe

Février 2018

IEDOM Guadeloupe - Parc d’activités de la Providence - ZAC de dothémare - 97139 Les Abymes - Directeur de rédaction : David LAURET / Directeur de publication : Gilles GENRE-GRANPIERRE

21 02 18
Saint-Barthélemy, le trafic aéroportuaire de 2017 fortement affecté par le passage d’Irma
Saint-Barthélemy, le trafic aéroportuaire de 2017 fortement affecté par le passage d’Irma

En 2017, 162 234 passagers ont été accueillis à l’aéroport de Saint-Barthélemy. Le trafic annuel a diminué de 12 % à cause de l’ouragan Irma. Il était en progression de 0,3 % entre janvier et août avant de chuter brutalement de septembre à décembre. Bien que les mouvements nationaux aient augmenté de 2,4 %, soutenus par les échanges avec l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes, le trafic international a fortement diminué (-16,7 %). Le fret accuse également une baisse de 11,1 % sur l’année avec 210,3 tonnes de marchandises transportées.

21 02 18
L’impact d’Irma sur le littoral de Saint-Martin en carte
L’impact d’Irma sur le littoral de Saint-Martin en carte

Après le passage de l’ouragan Irma, le centre d’expertise pour les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) a réalisé plusieurs cartes de Saint-Martin afin de rendre compte des hauteurs de submersions marines et de l’érosion du littoral. Cette cartographie sert de support de réflexion pour la reconstruction de l’île et la révision du plan de prévention des risques naturels.

Redirection vers la publication du CEREMA

21 02 18
Visite du président Gibbs à Paris, le président de la République s’engage à intervenir auprès des assureurs
Visite du président Gibbs à Paris, le président de la République s’engage à intervenir auprès des (...)

Le chef de l’État a reçu le président du conseil territorial de Saint-Martin, Daniel Gibbs, le mardi 30 janvier en présence de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. Lors de cette rencontre, M. Macron a annoncé son intention d’intervenir auprès des assureurs pour obtenir l’accélération des dossiers saint-martinois en attente dès le 1er mars 2018. Ces discussions ont également permis de faire avancer le plan pluriannuel d’investissement et de rattrapage (PPIR) qui sera présenté à l’occasion du 5e comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, le 12 mars prochain. Pour rappel, ce plan est destiné à la reconstruction des bâtiments publics : la préfecture, les bâtiments de la Collectivité, les écoles, la gendarmerie, l’hôpital ou encore l’Ephad. Comme entendu durant ces discussions, la Commission européenne a débloqué une ligne de crédit pour appuyer la relance économique du territoire dans le cadre du Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE) ; l’enveloppe s’élève à 49 millions d’euros pour Saint-Martin et la Guadeloupe et comprend l’avance de 5 millions déjà versée en décembre 2017.

21 02 18
Une année 2017 favorable au marché automobile
Une année 2017 favorable au marché automobile

Plus de 18 500 immatriculations de véhicules ont été enregistrées au cours de l’année 2017, soit une augmentation de plus 13 % par rapport à 2016. Le volume des ventes de véhicules neufs atteint un niveau inégalé depuis 2007. Selon les professionnels du secteur, cette tendance haussière ne devrait pas se poursuivre sur l’année 2018.

source : guadeloupe 1re

21 02 18
Le transport aéroportuaire et maritime en hausse en 2017
Le transport aéroportuaire et maritime en hausse en 2017

L’année 2017 a été prolifique pour le transport en Guadeloupe. Le trafic de passagers a augmenté de 4,8 % à l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes et de 7,2 % à Guadeloupe Port Caraïbes. Ce dernier a enrigistré une hausse de 15,7 % du nombre de croisiéristes sur l’année, bénéficiant de la redistribution des visiteurs des îles du Nord après le passage de l’ouragan Irma. Concernant le fret, la quantité de marchandises transportées a augmenté de 13,3 % (11 939 tonnes) à l’aéroport tandis qu’elle a baissé de 0,4 % au port (3 705 516 tonnes).

21 02 18
Un plan d’investissement de 71 millions d’euros adopté pour la gestion de l’eau
Un plan d’investissement de 71 millions d’euros adopté pour la gestion de l’eau

La Guadeloupe est confrontée à des problèmes récurrents d’alimentation en eau potable. Les difficultés de gouvernance du secteur de la distribution ont entraîné un défaut majeur d’entretien et de renouvellement des infrastructures, conduisant à d’importants taux de fuite, une grande fragilité du réseau et des problèmes de recouvrement. Le 1er février, la conférence territoriale de l’action publique a adopté un plan d’investissement d’urgence de 71 millions d’euros sur deux ans confirmant ainsi l’engagement des communautés d’agglomération et de communes, du Département, de la Région et de l’État dans ce dossier prioritaire. Cet investissement s’inscrit dans un plan global estimé à 600 millions d’euros pour remettre en état les réseaux de distribution d’eau.