FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques régionales

26 02 21
Le plan de relance économique en Guadeloupe et dans les îles du Nord
Le plan de relance économique en Guadeloupe et dans les îles du Nord

Ce plan est la déclinaison locale du plan de relance national qui concerne aussi bien les particuliers, les entreprises et les collectivités. Il se décompose en 3 volets : l’aide aux entreprises, l’emploi et la cohésion sociale.

Pour la Guadeloupe, l’accord prévoit la mobilisation de 205 M€ en 2021 et 2022, dont 135 M€ de crédits État et 70 M€ de crédits apportés par le Conseil régional. En 2021, l’industrie guadeloupéenne bénéficiera de 25 M€ de baisse d’impôts de production.

Le Comité territorial de pilotage et de suivi, visant à décliner le Plan France Relance à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, a été créé le mercredi 2 décembre. Ce comité a pour mission d’assurer le bon déroulement des projets de ce plan de relance. L’effort de relance à Saint-Martin a été estimé à un montant total de 141 M€ cofinancés par l’État (108,6 M€) et la Collectivité, contre 18 M€ apportés par l’État et 570 000 euros par la Collectivité pour Saint-Barthélemy. 38 M€, déjà, sont alloués à la construction du centre interministériel de Saint-Martin, plus grosse dotation territoriale à l’échelle ultramarine. Ce centre accueillera les services préfectoraux, les services du ministère de la Justice, mais aussi ceux de la Police aux Frontières et de l’Éducation nationale. 357 412 € sont provisionnés pour des projets concernant la préservation de la biodiversité sur les îles du Nord. Une enveloppe de 3 M€ sera également à répartir entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy pour le renouvellement, l’amélioration et la mise en conformité des réseaux et ouvrages d’assainissement et d’eau potable. 2,7 M€ iront enfin aux deux îles dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et le Plan d’investissement dans les compétences (PIC).

Ce plan de relance consolide les aides déjà en vigueur. Le fonds de solidarité renforcé permet aux chefs d’entreprise sensiblement impactés par la crise d’obtenir une aide allant de 1 500 € à 10 000 €. Le dispositif du PGE est également prolongé. La date de limite du dépôt de dossier a été repoussée au 30 juin 2021, avec la possibilité de bénéficier d’un décalage d’un an avant le début du remboursement. Si des entreprises éprouvent des difficultés pour l’obtention de PGE auprès de leur banque, l’IEDOM peut par ailleurs être saisi en tant que médiateur du crédit.

26 02 21
L’association hôtelière de Saint-Martin (AHSM) change de statuts et devient Le Club du tourisme
L’association hôtelière de Saint-Martin (AHSM) change de statuts et devient Le Club du (...)

Il y a quelques mois encore, certains acteurs du tourisme de la partie française de Saint-Martin ou encore ceux du nautisme ne pouvaient pas faire partie de l’AHSM. En devenant Le Club du tourisme, l’association a changé ses statuts pour être plus inclusive et permettre son accès à de nouveaux membres.

Patrice SEGUIN retrouve son poste de président de l’association. Des commissions thématiques sont prévues autour de l’aménagement touristique, la promotion, la formation, la sécurité, la propreté ainsi que la finance et la fiscalité du territoire.

26 02 21
Prolongement de la délégation de service publique (DSP) à Grand-Case
Prolongement de la délégation de service publique (DSP) à Grand-Case

Le jeudi 11 février, le conseil territorial de Saint-Martin a contractualisé la programmation des travaux de resurfaçage et d’entretien des chaussées de la piste de l’aéroport de Grand-Case. Compte tenu du report d’échéance induit par cette nouvelle feuille de route, la DSP accordée à EDEIS est prolongée de 4 ans et 9 mois, jusqu’à décembre 2040. Le montant des travaux est estimé à 9,8 M€ dont une partie sera financée par une subvention (Feder) de 2 M€.