FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques locales

17 07 19
Le trafic de passagers en hausse à Pôle Caraïbes
Le trafic de passagers en hausse à Pôle Caraïbes

Au cours du mois de mai 2019, l’aéroport Pôle Caraïbes a accueilli 164 297 passagers (hors transit), un chiffre en hausse de 3,7 % sur un an. Cette progression s’explique notamment par la bonne santé du faisceau France hexagonale (+8,3%). Sur le bassin caribéen, le flux de passagers à destination des îles étrangères connaît lui aussi une forte progression (+16,9%), tandis que celui en direction des régions françaises diminue (-8,5 %). Le faisceau Nord-Américain enregistre de très bons chiffres, notamment avant l’arrêt des vols de la compagnie lowcost Norwegian (+16,4% sur les cinq premiers mois de l’année). Toutefois, l’arrêt de la liaison Pointe-à-Pitre – Atlanta en 2018 engendre une baisse de 5 392 passagers sur le seul mois de mai.

17 07 19
Mise en place du « bus des mers »
Mise en place du « bus des mers »

Deux bus des mers finalisent leur phase d’essai à vide, afin d’accueillir les premiers passagers (46 places assises) au mois de septembre prochain. Exploitée par le Syndicat mixte des transports, la ligne 1 comportera quatre escales au départ du Memorial ACTe et la ligne 2 sera au départ du Gosier. La durée de la traversée entre chaque escale ne devrait pas dépasser 15 minutes, et le service devrait fonctionner du lundi au samedi. Deux autres lignes sont au programme, au départ de Port-Louis et de Sainte-Rose. Des connexions avec les bus Karu’Lis vers le lieu de destination se feront à l’arrivée. Le ticket de transport unique (bus de terre et mer) s’élèvera à 1,20 €.

17 07 19
Adoption de résolutions sur la Gouvernance par les élus de la Guadeloupe
Adoption de résolutions sur la Gouvernance par les élus de la Guadeloupe

Les élus départementaux et régionaux, réunis en congrès à Basse-Terre, sont tombés d’accord à l’unanimité pour adopter deux résolutions relatives à une « évolution institutionnelle » de l’archipel. Ces dernières préconisent une transformation de la gouvernance locale de la Guadeloupe « par la mise en œuvre d’une plus grande différenciation territoriale, en termes de politiques publiques de l’emploi, de développement économique et humain, de fiscalité, d’urbanisme et d’organisation territoriale ».