FERMER

Guadeloupe

Mars 2018

IEDOM Guadeloupe - Parc d’activités de la Providence - Zac de Dothémare Sud - 97139 Les Abymes - Directeur de rédaction : David LAURET / Directeur de publication : Gilles GENRE-GRANPIERRE

20 03 18
Saint-Barthélemy, baisse des recettes de la Collectivité en 2017
Saint-Barthélemy, baisse des recettes de la Collectivité en 2017

L’année 2017 est marquée par une diminution des recettes globales de la Collectivité. Elles s’élèvent à 54,5 millions d’euros contre 71 millions d’euros en 2016. Cette baisse des recettes est directement liée au passage d’Irma sur le territoire, en particulier à son impact négatif sur le secteur touristique. Néanmoins la Collectivité prévoit un retour à la hausse des recettes pour 2018. Une augmentation des droits de quai devrait compenser la diminution des recettes liées au secteur touristique. Le budget primitif 2018 voté par les élus prévoit 53 millions d’euros d’investissement et 76 millions d’euros de fonctionnement.

20 03 18
5e comité interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy
5e comité interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy (...)

Dix-sept ministres, secrétaires d’État et directeurs de cabinet se sont réunis au cours de ce 5e comité interministériel le 13 mars 2018. Conduit par le Premier ministre avec la présence de M. Philippe Gustin, délégué interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, M. Daniel Gibbs, président de la Collectivité de Saint-Martin, et M. Bruno Magras, président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, cette réunion a été l’occasion de faire un bilan de la situation des deux îles et de mettre en place de nouvelles mesures six mois après le passage de l’ouragan Irma. Au total l’État attribuera 500 millions d’euros en faveurs des Îles du Nord.

Redirection vers la publication du ministère des Outre-Mer

20 03 18
Visite ministérielle à Saint-Martin
Visite ministérielle à Saint-Martin

Une délégation de quatre ministres s’est rendue à Saint-Martin afin d’effectuer un état des lieux six mois après le passage de l’ouragan. Elle était composée de Annick Girardin, ministre des Outre-mer, de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, de Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire et de Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires. La délégation a visité aux côtés de M.Daniel Gibbs, le village de la Baie-Orientale, un chantier de reconstruction solidaire, l’éco-site de Grandes Cayes et le Quartier d’Orléans, à la rencontre de la population sinistrée. La sécurité des personnes, l’accélération de la reconstruction, le déblocage des remboursements des indemnités d’assurance et l’accompagnement à la restructuration économique du territoire ont constitué l’agenda de la délégation.

20 03 18
Conditions d’emploi en Guadeloupe et prix à la consommation : l’Insee publie
Conditions d’emploi en Guadeloupe et prix à la consommation : l’Insee publie
20 03 18
Une nouvelle cartographie du chlordécone
Une nouvelle cartographie du chlordécone

Les résultats de l’étude ChlEauTerre, lancée en 2014 dans le cadre du plan chlordécone III, ont été publiés par la direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF). Cette étude révèle les zones contaminées par les pesticides, et par le chlordécone. Il en ressort que la contamination des sols est deux fois supérieure aux estimations précédentes.

Redirection vers la publication de la DAAF

20 03 18
55e salon de l’Agriculture
55e salon de l’Agriculture

Les agriculteurs et agro transformateurs de Guadeloupe ont exposé leur production et leur savoir-faire local lors du 55e salon internationale de l’Agriculture qui s’est tenu à Versailles du 24 février au 4 Mars. Au total 17 médailles ont été attribuées aux produits de Guadeloupe (rhums, punchs, miels, etc.). À l’occasion de cet évènement, les producteurs de Guadeloupe et Martinique ont annoncé le lancement en mai prochain d’une marque de banane équitable permettant notamment de valoriser les petits producteurs. Le salon a également permis d’aborder des pistes de développement alternatif au tourisme balnéaire, tel que « l’agrotourisme » notamment à travers la découverte des atouts gastronomiques de l’archipel.