FERMER

Guadeloupe

Novembre 2018

Responsable de rédaction : G. GENRE-GRANDPIERRE

10 12 18
Situation des secteurs du BTP et du tourisme dans les îles du Nord
Situation des secteurs du BTP et du tourisme dans les îles du Nord

Les besoins liés à la reconstruction dynamisent le secteur du BTP et entrainent une montée des prix des matériaux et de la main d’œuvre. Cette dernière, insuffisante sur les deux îles, est notamment alimentée par l’arrivée de travailleurs détachés de l’Union européenne. Compte tenu des destructions et de l’afflux de main-d’œuvre, les tensions sur la disponibilité et les prix des logements s’accentuent. En parallèle, les infrastructures hôtelières sont reconstruites progressivement. À Saint-Barthélemy, la quasi-totalité des villas de location (environ 600) est d’ores et déjà disponible et 25 hôtels sur 28 ont rouvert. Seul bémol, les 3 hôtels encore fermés sont des hôtels très haut de gamme, générant une très forte valeur ajoutée sur l’île. À Saint-Martin, la moitié de la capacité d’accueil est de nouveau disponible, soit environ 800 chambres (1 600 avant Irma). Les deux collectivités sont très attentives quant à l’évolution de la reconstruction de l’aéroport de Juliana à Sint Maarten, principale porte d’entrée des deux îles. Actuellement, celui-ci n’a rétabli que 30 % de son trafic pré-Irma.

10 12 18
Sixième Comité interministériel pour la reconstruction des îles du Nord
Sixième Comité interministériel pour la reconstruction des îles du Nord

Au cours du mois de septembre, le 6e comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Barthélemy et Saint-Martin a réuni, autour du Premier ministre Édouard PHILIPPE, 17 ministres, le Préfet de région et les présidents des collectivités des îles du Nord, entre autres. À cette occasion, un bilan de la situation un an après Irma a été dressé. À Saint-Martin, près de 20 % des bâtiments ont été détruits ou sévèrement endommagés. À contrario, 2,5 % l’ont été à Saint-Barthélemy. Le coût total des dégâts assurés est estimé à 1,9 milliard €. Au début du mois de septembre, 95 % des sinistrés assurés ont reçu un règlement total ou partiel de leur dossier et 68 % de la charge financière étaient réglés par les compagnies d’assurance. Début juillet, le taux de reconstruction avoisinait 60 % à Saint-Barthélemy et 35 % à Saint-Martin.

10 12 18
Prix à la consommation et marché du travail : l’Insee et la Dieccte publient
Prix à la consommation et marché du travail : l’Insee et la Dieccte publient

L’Insee a récemment publié « Indice des prix à la consommation des ménages Guadeloupe - octobre 2018 ». La Dieccte a pour sa part publié le bilan annuel 2017 du marché du travail.

10 12 18
Le trafic de passager en hausse à Pôle Caraïbes
Le trafic de passager en hausse à Pôle Caraïbes

Au cours du mois d’octobre 2018, l’aéroport Pôle Caraïbes a accueilli 149 201 passagers (hors transit), un chiffre en hausse de 2,9 % par rapport à octobre 2017. Sur la période de janvier à octobre, 1,97 million de passagers ont été enregistrés, soit 3,8 % de plus qu’en 2017. Sur la même période, la liaison Guadeloupe - métropole reste prépondérante (62 % des passagers) avec de surcroît un renforcement du trafic avec l’aéroport Paris-Orly (+5,1 %).

10 12 18
Le Pacte pour l’emploi des jeunes reconduit
Le Pacte pour l’emploi des jeunes reconduit

Suite au succès du Pacte pour l’emploi, celui-ci a été reconduit en septembre 2018 par la signature d’une nouvelle convention entre le Préfet, la Région, le Département et les organisations patronales. Mis en place en 2015 par l’État, ce dispositif a pour objectif de simplifier les démarches de recrutement des jeunes de moins de 30 ans et d’alléger les charges patronales des entités qui y participent. Cette dernière spécificité qui se traduit par une absence de charges sociales patronales et salariales sur les contrats signés entre 2015 et 2017 en fait un dispositif unique en France. Fin 2017, 1 500 contrats ont été enregistrés dans le cadre du dispositif.

10 12 18
Baie-Mahault bénéficie du soutien de l’État en tant que territoire industriel
Baie-Mahault bénéficie du soutien de l’État en tant que territoire industriel

La commune de Baie-Mahault fait partie des 124 territoires identifiés par la mission « Territoires d’industrie ». Lancée le 20 septembre par le Gouvernement, elle vise à accélérer le développement des territoires à forts enjeux industriels. La mission prévoit une enveloppe de 1,3 milliard d’euros dédiée à ces territoires qui représentent environ 30 % de la superficie de la France et qui y concentrent près de la moitié de l’emploi industriel. En Guadeloupe, la zone industrielle de Jarry, située dans la commune de Baie-Mahault, représente 300 hectares, soit moins d’un pour cent de la taille de l’archipel et près de 20 % des établissements industriels.