FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques régionales

30 10 17
Un bilan agricole lourd après le passage de Maria en Guadeloupe
Un bilan agricole lourd après le passage de Maria en Guadeloupe

Suite au passage de l’ouragan Maria en Guadeloupe de nombreuses plantations ont été ravagées. Le groupement des producteurs de Guadeloupe fait état de 100 % de surface bananière détruite et estime le délai de retour au niveau de production d’avant Irma à environ 3 à 4 années. La filière doit ainsi notamment faire face à la problématique de chômage technique. Un plan exceptionnel de financement de formation a ainsi été lancé par le Fonds national d’assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles (FAFSEA) afin de soutenir les salariés concernés. Un dispositif d’aide au titre du fonds de secours de l’outre-mer est également proposé aux agriculteurs sinistrés.

30 10 17
L’activité touristique perturbée
L’activité touristique perturbée

À Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les dégâts causés par Irma, notamment sur les infrastructures touristiques, compromettent la saison 2017/2018. De surcroît, les destructions enregistrées à Sint Maarten sont également de nature à contrarier l’activité touristique des collectivités françaises. En effet, Saint-Barthélemy et Saint-Martin sont tributaires des flux touristiques arrivant à Sint Maarten. Si l’aéroport Princess Juliana a bien rouvert le 10 octobre 2017, les liaisons de gros porteurs sont encore très limitées. Pour rappel, les dégâts provoqués par Irma sur cet aéroport ont été très importants et sont estimés à près de 85 M€ par le Ministère du Tourisme de Sint Maarten. En parallèle, les croisières initialement prévues à Sint Maarten et, plus largement, dans les îles touchées par les ouragans, sont repositionnées sur les territoires épargnés. C’est ainsi plus d’une cinquantaine d’escales qui est réorientée vers la Guadeloupe.

30 10 17
Des mesures d’urgence face à l’importance des dégâts
Des mesures d’urgence face à l’importance des dégâts

Deux arrêtés portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ont été publiés au Journal officiel (JO) courant septembre. Le premier, paru le 9 septembre 2017, fait suite au passage d’Irma et concerne les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Le second, lié à l’ouragan Maria, a été publié au JO le 24 septembre 2017. Les communes de Guadeloupe et de Martinique (en partie) ainsi que Saint-Barthélemy et Saint-Martin sont inclus dans le périmètre retenu par cet arrêté.

Par ailleurs, le 12 septembre 2017, un Comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Barthélemy et Saint-Martin a été créé et M. Philippe GUSTIN a été nommé Délégué interministériel pour la reconstruction des deux collectivités. Trois Comités interministériels se sont d’ores et déjà tenus permettant aux autorités de dresser un bilan de la situation des îles du Nord et de mettre en place des mesures spécifiques.

30 10 17
Deux ouragans majeurs impactent fortement l’arc antillais en septembre 2017
Deux ouragans majeurs impactent fortement l’arc antillais en septembre 2017

Deux ouragans majeurs, Irma puis Maria, ont frappé la Caraïbe, dévastant sur leur passage plusieurs territoires. Ces phénomènes extrêmes laissent derrière eux plusieurs dizaines de morts et des pertes matérielles considérables, estimées à plusieurs milliards d’euros. Parmi les îles françaises, ce sont d’abord Saint-Barthélemy et Saint-Martin qui ont été touchées par Irma dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017. L’ouragan a causé onze morts à Saint-Martin, aucun à Saint-Barthélemy. Le bilan matériel est également important.