Le lac compterait 5 millions de m3 de bois et seules les zones situés entre 15 et 30 mètres de profondeur seront exploitables. À l’aide d’une barge qui sciera les troncs, la société ambitionne d’extraire 60 000 puis 200 000 m3 de bois par an. L’ensemble du projet de Triton Resources Inc. permettrait d’employer 50 personnes à temps plein. Sous réserve d’obtention des différents accords, le démarrage de l’activité commencerait dès 2020.

Une fois séché et trié, le bois sera acheminé dans une scierie pour du bois d’œuvre ou broyé pour alimenter une centrale biomasse, notamment celle de Petit-Saut. En effet, l’entreprise Voltalia, partenaire de Triton Resources Inc., compte ouvrir sa plus grande usine biomasse à Petit-Saut. Elle doit produire 10 mégawatts, soit 6 à 8 % de la consommation d’électricité du littoral. 100 000 à 120 000 m3 de bois par an seront nécessaires pour un fonctionnement à plein régime. Elle pourrait entrer en activité en 2021.

Sources : France-Guyane du mardi 5 février 2019, http://tritontimber.com/who-we-are/