Publication : « Panorama de l’activité bancaire dans les DOM et les collectivités d’outre-mer de la zone euro en 2017 »

En termes d’équipements bancaires, le maillage du territoire (appréhendé en mesurant le nombre d’habitants par guichet et par distributeur automatique) est globalement inférieur à celui de l’hexagone.

Dans une conjoncture économique différenciée, mitigée dans la zone Antilles-Guyane et plus porteuse à La Réunion et à Mayotte, le niveau d’activité des banques étudiées augmente de manière soutenue (+5 % de total bilan). Porté par les crédits d’investissement aux entreprises, l’encours de crédits est en nette hausse dans les DFA (+6 %) et dans l’océan Indien (+4,5 %). De même, la collecte des dépôts progresse dans les deux zones (+4,2 % et +5,4 %, respectivement).

Alors que le produit net bancaire (PNB) baisse de 0,9 % dans les DFA et de 0,3 % dans l’océan Indien, le résultat net des banques étudiées s’inscrit en forte hausse, de 18,7 % dans les DFA et de 19,3 % dans l’océan Indien. Cette hausse résulte principalement de la diminution du coût du risque, en lien avec la baisse des dotations aux provisions pour risques.

Source : http://www.iedom.fr/IMG/pdf/ne_portrait_panorama_activite_bancaire_dcom_2017-5.pdf

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion