La médiation du crédit s’intègre dans le dispositif d’accueil et d’aide des entreprises confrontées à des problèmes de financement. Ce mécanisme s’adresse plus précisément à celles qui se sont vues opposer un refus récent de financement ou une réduction de lignes accordées. Depuis l’été 2018 la médiation du crédit est ouverte aux acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

Pour tout savoir sur la Médiation du crédit : un site , une vidéo.

Le médiateur national du crédit s’appuie sur des médiateurs départementaux, fonction attribuée aux directeurs de l’IEDOM pour les huit DCOM.

Déployé début novembre 2008, le dispositif de la médiation du crédit est opérationnel dans toutes les géographies couvertes par l’IEDOM. Son fonctionnement et son organisation ne présentent pas de spécificités ou particularités par rapport à la métropole :

  • la totalité des établissements bancaires et financiers installés dans les DCOM appartiennent aux grands réseaux bancaires nationaux, signataires d’un accord de place avec l’État et la Banque de France ;
  • le dépôt du dossier par l’entreprise est effectué sur une plateforme informatique accessible par Internet, , qui est le point d’entrée unique des dossiers déposés en médiation du crédit ;
  • la gamme de garanties et produits de financement Bpifrance, destinés à renforcer les montages financiers, est distribuée sur l’outre-mer par l’Agence française de développement (AFD) ;
  • le dispositif des Tiers de confiance de la médiation (TCM) comprend des représentants locaux des organisations professionnelles et des réseaux consulaires, qui peuvent assurer un accompagnement individuel des entreprises dans la démarche de la médiation (appui à la constitution des dossiers, expertise sur les dossiers de création d’entreprises, etc.).