FERMER

La Réunion

Actualités de l’Institut et suivi de place

17 11 17
Enquête qualitative auprès des banques à La Réunion 3e trimestre 2017
Enquête qualitative auprès des banques à La Réunion 3e trimestre 2017

L’IEDOM réalise une enquête trimestrielle qualitative auprès des dirigeants des principaux établissements de crédit installés localement. Cette enquête vise à appréhender les évolutions de la distribution des crédits et de la collecte de dépôts auprès de plusieurs segments de clientèle : les entreprises, les professionnels et les ménages. L’enquête du 3e trimestre 2017 révèle une progression de la demande de crédits des entreprises et des professionnels. En parallèle, la collecte de dépôts auprès de ces agents se redresse sensiblement pour le deuxième trimestre consécutif, se plaçant bien au-delà des niveaux atteints ces dernières années. La demande de crédits des ménages demeure dynamique, en particulier les crédits à la consommation.

17 11 17
Observatoire des tarifs bancaires au 1er octobre 2017
Observatoire des tarifs bancaires au 1er octobre 2017

L’IEDOM établit, chaque semestre, l’Observatoire public des tarifs bancaires dans les DOM, conformément à la loi sur la régulation bancaire et financière (art. 81).
À La Réunion, au premier octobre 2017, 9 tarifs sur 16 sont restés stables ou ont baissé légèrement. 5 tarifs ont augmenté de manière significative. Parmi eux, les retraits dans un distributeur automatique de billets d’une autre banque ont progressé de 7 %, après +17 % lors de l’Observatoire d’avril 2017. Par ailleurs, les frais de rejet de chèque de montant supérieur à 50 euros augmentent de 3,7 % par rapport à avril 2017.
L’ensemble des tarifs moyens de l’extrait standard demeure moins élevé à La Réunion qu’en France métropolitaine.

17 11 17
Fléchissement du climat des affaires au 3e trimestre 2017
Fléchissement du climat des affaires au 3e trimestre 2017

Au 3e trimestre, l’indicateur du climat des affaires (ICA) fléchit de 2,8 points et se stabilise sur sa moyenne de longue période, à 99,7 points. Cette baisse de l’ICA reflète davantage une posture attentiste de la part des professionnels qu’un réel retournement de conjoncture. L’environnement conjoncturel demeure en effet favorable, avec un ICA moyen sur les trois premiers trimestres de l’année qui reste supérieur à ses niveaux observés sur les mêmes périodes de 2015 et 2016, années de forte croissance. L’opinion des chefs d’entreprises reste positive sur l’évolution de leur trésorerie et leurs intentions d’investir se maintiennent au plus haut.