FERMER

La Réunion

Novembre 2018

Directeur de publication : Gilles Lesellier

30 11 18
Hausse de la fréquentation touristique au 3e trimestre 2018
Hausse de la fréquentation touristique au 3e trimestre 2018

Selon l’IRT, au 3e trimestre 2018, la fréquentation touristique augmente de 5,7 % par rapport à la même période en 2017. La France métropolitaine demeure le premier marché touristique (79 %), suivi de l’océan Indien (12 %) et du reste de l’Europe (7 %). La clientèle d’agrément représente plus de la moitié des touristes, le tourisme affinitaire 39 % et le tourisme d’affaires, 9 %. Près de la moitié des touristes est hébergée dans leur cercle relationnel. Depuis le début de l’année, 383 041 touristes ont visité l’île de La Réunion, soit +9 % par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2017. Les recettes qui en découlent s’élèvent à 309 millions d’euros (+36 % en glissement annuel).

30 11 18
Le nombre de locataires augmente moins vite que celui des propriétaires
Le nombre de locataires augmente moins vite que celui des propriétaires

En 2014, 51 % des ménages réunionnais sont propriétaires de leur logement contre 56 % en 1990. Parmi les ménages modestes, la part des propriétaires diminue. À l’opposé, elle augmente chez les cadres et chez les professions intermédiaires. À La Réunion, 95 % des ménages propriétaires vivent dans une maison, contre 80 % en métropole. Enfin, le confort sanitaire s’est fortement amélioré sur l’île. Chez les ménages propriétaires, 31 % ne disposaient pas de douche en 1990 contre seulement 1 % en 2014.

30 11 18
À La Réunion, le salaire moyen net est plus élevé dans les administrations publiques que dans les entreprises. Dans les entreprises, les salaires sont moindres qu’en France de province
À La Réunion, le salaire moyen net est plus élevé dans les administrations publiques que dans les (...)

En 2015, dans les administrations publiques réunionnaises, le salaire net moyen s’élève à 2 570 euros, soit un tiers de plus que dans le secteur privé local (1 920 euros par mois). Cela s’explique par un emploi plus important de cadres et de professions intermédiaires ainsi qu’une surrémunération perçue par les titulaires (45 % de plus par rapport à un poste équivalent en province). A l’inverse, les administrations publiques emploient davantage de contractuels et d’emplois aidés, dont les salaires sont moins élevés. En 2015, dans les entreprises réunionnaises, le salaire net moyen en équivalent temps plein est inférieur de 5 % à la province de France métropolitaine. Ces écarts sont liés à une taille moyenne plus petite des entreprises ainsi qu’à un recours plus important à une main-d’œuvre peu qualifiée et aux emplois aidés. Cependant, les cadres réunionnais et les salariés des grandes entreprises sont mieux rémunérés que leurs équivalents provinciaux. Les salaires sont également plus importants dans les secteurs de l’information et de la communication, de la finance, des assurances, de l’immobilier ainsi que dans les secteurs médico-sociaux.
Les salaires dans les administrations publiques à La Réunion
Les salaires dans les entreprises à La Réunion

30 11 18
Baisse du prix des carburants et mesures annoncées prises par la préfecture dans un contexte de crise sociale
Baisse du prix des carburants et mesures annoncées prises par la préfecture dans un contexte de crise (...)

En application des articles R.671-14 à R.671-22 du livre VI du code de l’énergie et faisant suite à la demande de la ministre des outre-mer, le préfet de La Réunion a appliqué la baisse du prix des carburants à partir du 27 novembre 2018. Cette diminution s’élève à -13 centimes pour l’essence et à -7 centimes pour le gazole.
Le 26 novembre 2018, la préfecture a également annoncé la mise en place d’un comité d’accompagnement de l’économie et un certain nombre de mesures provisoires d’urgence. Ces dernières se caractérisent notamment par l’accélération du traitement des demandes d’activité partielle, un échéancier sur les charges sociales des entreprises ainsi que l’accompagnent de celles ayant connu des difficultés concernant leur activité ou ayant des besoins de trésorerie, par la BPI et les banques de la place. L’IEDOM pour sa part mobilisera son service de Médiation du crédit en faveur des entreprises en difficulté et mettra son Correspondant TPE au service des petites entreprises pour les guider dans les dispositifs mis en œuvre.

Accompagnement de l’économie
Baisse du prix des carburants

30 11 18
Progression des actifs financiers à fin septembre 2018
Progression des actifs financiers à fin septembre 2018

Les actifs financiers détenus par les agents économiques réunionnais s’élèvent à 14,8 milliards d’euros d’encours à fin septembre 2018. Ils progressent de 6,8 % en glissement annuel, après +4,7 % l’année dernière.
Dans un contexte de taux d’intérêt faibles et de taux de marché légèrement négatifs, les agents économiques réunionnais continuent de privilégier la liquidité, mais cherchent également des placements plus rémunérateurs, sans risque. Les comptes de dépôt à vue progressent très rapidement (+12,4 % à fin septembre 2018, après +11,3 % l’année dernière), bénéficiant, en particulier, de la hausse des disponibilités détenues par les sociétés non financières (+16,3 %). L’épargne à court terme progresse également de 4,2 %, tirée par les placements en assurance-vie. Les placements liquides ou à long terme augmentent plus modérément (+1,6 %).

30 11 18
Un contexte économique toujours favorable, mais quelques signes d’inquiétude sont perceptibles
Un contexte économique toujours favorable, mais quelques signes d’inquiétude sont perceptibles

Au 3e trimestre 2018, l’indicateur du climat des affaires (ICA) s’établit à 100,4 points, proche de sa moyenne de longue période pour le troisième trimestre consécutif, traduisant une conjoncture toujours favorable. L’activité du troisième trimestre a été favorable selon les chefs d’entreprise, dans un contexte de stabilité des prix de vente et des effectifs. Les opinions concernant le quatrième trimestre sont plus nuancées. Les professionnels anticipent une dégradation de leur activité et un repli plus marqué du niveau de leur trésorerie. Les intentions d’investir sur les douze prochains mois restent dynamiques, signe d’une confiance qui se maintient.