FERMER

La Réunion

Octobre 2019

Directeur de rédaction : Marie Aouriri / Directeur de publication : Gilles Lesellier

25 10 19
Les entreprises réunionnaises dégagent 7,4 milliards d’euros de valeur ajoutée
Les entreprises réunionnaises dégagent 7,4 milliards d’euros de valeur ajoutée

En 2017, l’île de La Réunion compte 45 000 entreprises dans les secteurs principalement marchands non agricoles et non financiers. Elles représentent 7,4 milliards d’euros de valeur ajoutée et 25,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 0,6 % du niveau national. La même année, les entreprises réunionnaises investissent deux milliards d’euros. Les activités immobilières représentent la moitié de ces investissements. L’investissement se concentre sur peu d’entreprises : 5 % des entreprises représentent 94 % des investissements enregistrés sur l’année. Cette concentration se retrouve également au niveau de l’emploi : 5 % des entreprises emploient 65 % des salariés. Si la valeur ajoutée globale augmente de 4,1 % en 2017, cela cache de nombreuses disparités : il y a autant d’entreprises dont la valeur ajoutée augmente que d’entreprises dont la valeur ajoutée diminue.
[Voir la note]

25 10 19
Rapport de l’ORS sur la petite enfance, l’enfance et l’adolescence à La Réunion
Rapport de l’ORS sur la petite enfance, l’enfance et l’adolescence à La Réunion

L’ARS et l’ORS ont signé un partenariat afin de collecter et diffuser des données concernant la santé des enfants réunionnais. Ce rapport s’attache d’abord à décrire leur environnement familial. En 2015, un enfant sur trois à La Réunion vit dans une famille monoparentale, soit une situation deux fois plus fréquente qu’en métropole. La même année, 39 % des mineurs vivaient dans une famille dont aucun parent n’avait d’emploi (12% en métropole). Concernant l’éducation, plus du tiers des élèves en situation de handicap est en accueil collectif (ULIS), la moitié en accueil individuel et 15% en établissement médico-éducatif.

25 10 19
Au 2e trimestre 2019, l’emploi salarié augmente moins rapidement
Au 2e trimestre 2019, l’emploi salarié augmente moins rapidement

Dans sa note trimestrielle de conjoncture, l’Insee met en avant la poursuite de la hausse du nombre d’emplois salariés à La Réunion. Au deuxième trimestre 2019, le nombre d’emplois salariés a augmenté de 0,5% après +1,8 % au trimestre précédent. En glissement annuel, la hausse est de 2,3%, soit un rythme deux fois plus élevé qu’en métropole. La hausse de l’emploi salarié se poursuit, mais ralentit, autant dans le public que dans le privé. Le secteur de l’hébergement-restauration est particulièrement dynamique en termes de création d’emploi avec une hausse de 2,8% sur le trimestre et 11,9% sur un an. En revanche, l’emploi salarié stagne dans l’industrie et la construction. Par ailleurs, la fréquentation hôtelière recule de 4% par rapport au second trimestre 2018 et le nombre de logements autorisés entre juillet 2018 et juin 2019 affiche une légère hausse de 1% par rapport à la même période de l’an passé. Enfin, le nombre de créations d’entreprise est stable et se maintient à un niveau élevé.
[Lire la publication]

25 10 19
Evolution des délais de paiement des entreprises
Evolution des délais de paiement des entreprises

En 2017, les délais de paiement des entreprises ont progressé à La Réunion. Ils s’établissent à 58,1 jours de chiffre d’affaires pour les délais clients et 70,3 jours pour les délais fournisseurs. La Réunion affiche une situation plus favorable que dans les autres DOM (64 et 73 jours) mais elle se situe aussi au-delà du niveau métropolitain à 44 et 51 jours. Les activités qui s’adressent à une clientèle de particuliers affichent généralement une position de prêteuses avec un solde commercial négatif. En revanche, la situation s’inverse pour les activités s’adressant à une clientèle professionnelle. En particulier, les secteurs de la construction et des conseils et services aux entreprises enregistrent des délais de paiement clients plus long que les délais fournisseurs.
[Voir la note du siège de l’IEDOM sur ce sujet]

25 10 19
Le financement bancaire de l’économie réunionnaise en 2018 : une activité de crédit dynamique dans un environnement de taux bas
Le financement bancaire de l’économie réunionnaise en 2018 : une activité de crédit dynamique dans un (...)

L’IEDOM publie un état des lieux sur le financement bancaire de l’économie au 31 décembre 2018. Celui-ci occupe un rôle central dans le développement de l’économie réunionnaise. Fin 2018, les encours totaux de crédits atteignent 23,3 milliards d’euros et affichent une progression de + 4,7% sur un an. Cette hausse représente + 1,1 milliard d’euros sur l’année. Les encours de crédits d’investissement aux entreprises enregistrent une croissance de 3,1%. En 2018, les encours consentis aux collectivités ont progressé modérément (0,8%) tandis que les crédits immobiliers consentis aux entreprises affichent une hausse de 6,9% sur un an. Les crédits à l’habitat en faveur des ménages augmentent de 5,8% et les crédits à la consommation de 8,1%.
[Voir la publication]