En 2020, l’économie mondiale est frappée par la crise liée à la pandémie
de la Covid-19. La Réunion ne fait pas exception et la mise en place du
confinement au premier semestre s’est traduite par une chute de l’activité économique sans précédent. Passé ce choc, l’économie réunionnaise fait preuve de résilience. Cela se traduit dans l’amélioration du climat des affaires qui retrouve en fin d’année sa moyenne de longue période.

La reprise économique est soutenue par la consommation qui se
redresse rapidement, sans pour autant compenser les pertes du début d’année. Les revenus des ménages ont en effet été plutôt protégés par l’activité partielle, l’aide aux indépendants, mais aussi par des hausses de prestations sociales. Le marché du travail résiste par ailleurs plutôt bien et La Réunion est une des rares régions françaises créatrices nettes d’emplois sur l’année. L’organisation du travail dans les entreprises a néanmoins été profondément bouleversée par cette crise, avec un
recours important à l’activité partielle et au télétravail. La résilience de l’économie réunionnaise en 2020 est en partie liée à une situation sanitaire davantage maîtrisée dans l’île, permettant au territoire d’échapper à certaines mesures plus restrictives. D’autre part, les entreprises réunionnaises ont eu largement recours aux différents dispositifs de soutien mis en place par l’État, les collectivités locales et les banques.

La stratégie du « quoi qu’il en coûte » a permis à l’économie de résister et plusieurs facteurs soutiennent l’espoir d’un rebond en 2021. Les ménages réunionnais disposent notamment d’un surplus d’épargne important accumulé lors du confinement. Cela constitue un réservoir potentiel de consommation et donc de croissance en 2021. Grâce aux mesures de soutien et notamment les prêts garantis par l’État, les entreprises ont pu également préserver leur trésorerie voire pour certaines constituer un réservoir de liquidité. Cela représente également un potentiel de croissance et a minima de résilience. La confiance nécessaire à ce rebond dépend néanmoins largement de l’évolution de la situation sanitaire sur le territoire et, à cet égard, les inquiétudes restent fortes.

Consultez le document en ligne