FERMER

Martinique

Actualités économiques locales

05 05 20
Emploi : publication de l’enquête emploi 2019
Emploi : publication de l’enquête emploi 2019

Selon l’enquête emploi 2019 de l’INSEE, la Martinique compte, au sens du BIT, 153 600 personnes actives dont 22 800 au chômage, soit 15 % (contre 17 % en 2018). Cette évolution provient de l’accroissement du nombre d’emplois alors que la population active est restée plutôt stable (-0,7 %), mais également au recul significatif du chômage chez les femmes (13 % en 2019 contre 17 % en 2018). Par ailleurs, en début de carrière (moins de cinq ans après la fin de leurs études initiales), les femmes sont plus présentes sur le marché du travail que les hommes (53 % contre 36 %). Cette tendance s’inverse avec l’ancienneté puisque le taux d’emploi est de 70 % chez les hommes contre 65 % chez les femmes après 10 ans d’ancienneté professionnelle. Pour rappel, le taux de chômage en Martinique est inférieur à celui de Guadeloupe (21 %), mais supérieur à celui de l’Hexagone (8 %). La publication est disponible ici.

05 05 20
COVID-19 : les mesures de soutien à l’économie annoncées
COVID-19 : les mesures de soutien à l’économie annoncées

Dans le contexte de crise du COVID-19, une réorientation de son budget 2020 a été annoncée par la Collectivité territoriale de Martinique. Une convention de fonds national de solidarité a été signée pour un montant de 5,1 M€ à destination des plus petites entreprises, indépendants, microentreprises et professions libérales. Le premier volet de cette aide est financé par la DGFiP (3,1 M€), le second est mis à disposition par la CTM (2 M€). Concernant les TPE et PME, un fonds de subvention territoriale de 20 M€ et un fonds de prêt de 5 M€ ont été mis en place afin de compléter le Prêt Garantie État (PGE). Enfin, l’extension à la Martinique du « prêt rebond » porté par la BPI qui concerne les PME, SCI et entreprises individuelles a été effectuée. À la mi-avril, selon la DIECCTE, 4 888 entreprises, tous secteurs d’activités confondus, ont demandé à bénéficier du dispositif de chômage partiel mis en place par le gouvernement en réponse à la crise du COVID-19. Cela représente près de 36 869 salariés et un volume de 16,4 millions d’heures.