FERMER

Martinique

Juillet 2019

Responsable de rédaction : Claude DORWLING-CARTER
IEDOM Martinique:1 bd,Général de Gaulle,CS 50512,97206 Fort-de-France Cedex.

26 07 19
Sainte-Lucie se lance dans l’exportation de banane vers l’Europe
Sainte-Lucie se lance dans l’exportation de banane vers l’Europe

L’île de Sainte-Lucie cherche à développer sa filière banane en la ramenant à son niveau de production 2006-2011 (35 000 tonnes par an), tout en développant les partenariats à l’export. Ainsi, l’île a exporté une partie de sa production vers la France hexagonale lors d’une expérimentation de trois semaines, à raison de 18 tonnes par semaine. À terme, 3 000 boites hebdomadaires devraient être exportées. La Grande Bretagne, premier partenaire commercial de Sainte-Lucie, importe la quasi-totalité des bananes de l’île, soit 80 % des exportations en 2017 (6,2 M$).

26 07 19
Une année 2019 bien orientée pour le rhum martiniquais
Une année 2019 bien orientée pour le rhum martiniquais

En juillet, la Martinique a accueilli plusieurs évènements autour du rhum. Tout d’abord, la première édition des « Martinique Rhums Awards », à dimension internationale, a permis d’élire le meilleur rhum agricole. Au total, trois rhums martiniquais ont été primés. Ensuite, la finale régionale de la Ti’puch Cup 2020 a permis d’élire le représentant martiniquais à la finale internationale qui prendra place en mars 2020. Ces manifestations s’inscrivent dans un contexte de baisse de la consommation locale (-8,9%, CVS au premier trimestre 2019), même si l’activité reste bien orientée. Au premier trimestre 2019, la production et les expéditions de rhum martiniquais sont en forte augmentation par rapport au 1er trimestre 2018 (respectivement +60,6%, CVS et +45,8%, CVS).

26 07 19
Reprise de la SGA par My Money Bank
Reprise de la SGA par My Money Bank

La Société générale Antilles Guyane (SGA), filiale de la Société générale, pourrait céder ses titres à Promontaria MMB, filiale néerlandaise du fonds américain Cerberus. La banque dispose de 6 guichets permanents (3 en Guadeloupe, 2 en Martinique et 1 en Guyane) et d’un effectif total de 111 agents (72 en Guadeloupe, 36 en Martinique et 3 en Guyane). Au total sur les trois territoires, ce sont environ 26 000 comptes clients qui sont concernés.

26 07 19
De nouvelles opportunités touristiques
De nouvelles opportunités touristiques

Malgré le retrait de la compagnie Norwegian Airlines, les Antilles françaises confirment leur attrait touristique. Dès le début de la saison 2019-2020, Air Belgium va desservir la Martinique et la Guadeloupe depuis Charleroi. Par ailleurs, la compagnie américaine low-cost Jetblue, déjà présente à St-Martin, débutera des rotations de la Guadeloupe aux États-Unis à partir de février 2020. Si aucun accord n’est pour l’instant conclu avec l’aéroport Aimé Césaire, les pourparlers sont engagés avec plusieurs compagnies pour le desserte de l’Amérique du Nord. Un nouvel acteur sur ce segment devrait permettre d’accroitre le nombre de visiteurs à la Martinique, déjà en hausse sur l’année 2019 (+7,9% entre mai 2018 et mai 2019) qui s’établissent au nombre de 937 999 au 31 mai 2019.

26 07 19
Signature des contrats de convergence et de transformation
Signature des contrats de convergence et de transformation

Le 8 juillet 2019, les contrats de convergence et de transformation pour la période 2019-2022 entre le gouvernement et les présidents des collectivités territoriales de Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon ont été signés à Paris. Ces plans portent une vision partagée entre l’État et les collectivités du territoire et les axes prioritaires autour desquels elles doivent entreprendre leur transformation.
En Martinique, pour les quatre prochaines années, le contrat de convergence et de transformation (CCT) dispose d’un engagement financier de 473,9 millions d’euros (État : 182,4 M€, CTM : 268,5 M€ et EPCI : 4,1 M€). Le CCT s’inscrit dans la droite ligne des Assises de l’Outre-mer et dans la continuité du contrat de plan État-Région 2015-2020. Le CCT se décline autour de trois grandes priorités : (i) favoriser le bien-être et l’épanouissement de la population, (ii) investir dans les filières porteuses, (iii) améliorer l’attractivité et l’accessibilité du territoire. Pour plus de détail, vous pouvez consulter le dossier de presse.

26 07 19
Alé viré : l’IEDOM présente les conséquences du vieillissement de la population
Alé viré : l’IEDOM présente les conséquences du vieillissement de la population

Le mardi 16 juillet, Claude DORWLING-CARTER, directeur de l’agence IEDOM Martinique, s’est associé à l’INSEE pour présenter les conséquences économiques de la situation démographique à la Martinique, dans le cadre de la journée organisée par l’association Alé viré. À la Martinique, la baisse et le vieillisssement de la population sont indéniables mais son économie demeure résiliente. L’évolution des besoins et la mutation des modes de vie sont porteurs d’opportunités à court et moyen terme.