FERMER

Martinique

Juin 2017

IEDOM Martinique : 1, bd Général de Gaulle, CS 50512, 97206 Fort-de-France Cedex // Directrice de la rédaction : Diane KASPER // Directeur de publication : P.-Y. LE BIHAN

22 06 17
Perspectives de croissance 2017 de la Banque caribéenne de développement
Perspectives de croissance 2017 de la Banque caribéenne de développement

Dans son Rapport annuel 2016, la Banque caribéenne de développement (BCD) dresse le bilan de la situation économique de ses membres sur l’année et dévoile ses perspectives de croissance du PIB en 2017. Après une année 2015 déjà difficile, l’année 2016 a mis en lumière la vulnérabilité de certains territoires caribéens aux aléas climatiques (Haïti, Belize) et aux cours internationaux de matières premières (Trinidad-et-Tobago, Suriname), tandis que les États ayant une économie plus tertiarisée ont traversé l’année avec moins de difficulté. Pour l’ensemble de ses membres, la BCD estime le recul du PIB à -0,9 % en 2016. En 2017, la BCD table sur une croissance de +1,7 %, avec un retour à une croissance positive pour Trinidad-et-Tobago (+1,0 % contre -5 % en 2016) et le Suriname (+0,4 % après -9,0 %) grâce à la remontée progressive des cours des matières premières, et au Belize (+2,2 % après -1,2 %) en lien avec un rebond de la production agricole après les pertes causées en 2016 par des inondations. Les îles Turks-et-Caïcos pourraient afficher la meilleure performance des membres de la BCD (+4,3 %), grâce à leur attractivité touristique et des projets d’investissements d’envergure dans les infrastructures. Le rapport est disponible sur le site internet de la BCD.

22 06 17
Indicateurs de vulnérabilité : leur amélioration se poursuit au 1er trimestre 2017
Indicateurs de vulnérabilité : leur amélioration se poursuit au 1er trimestre 2017

L’évolution favorable des indicateurs de vulnérabilité se maintient au 1er trimestre 2017. Les retraits de cartes bancaires (3 466 à fin mars) reculent de -1,6 % sur le trimestre et de -14,4 % sur un an. Les incidents de paiement sur chèques (90 263) baissent de -3,2 % sur le trimestre et de -10,9 % en glissement annuel. De même, à 14 428 pour les personnes physiques et 2 298 pour les entreprises, les interdictions bancaires se replient respectivement de -1,0 % et -1,4 % sur trois mois et de -6,7 % et -2,7 % par rapport à mars 2016.

22 06 17
Signature d’une convention de partenariat Educfi entre l’IEDOM et l’Académie de la Martinique
Signature d’une convention de partenariat Educfi entre l’IEDOM et l’Académie de la Martinique (...)

Le mercredi 21 juin 2017, l’IEDOM de Fort-de-France et l’Académie de la Martinique ont signé une convention de partenariat Educfi visant à favoriser le rapprochement entre le système éducatif et le milieu économique, bancaire et financier par la diffusion de connaissances auprès des enseignants et des jeunes. Ce partenariat repose sur la mise à disposition de supports de présentation et sur des actions conjointes de formation et de sensibilisation sous forme d’ateliers pédagogiques. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la mission d’éducation financière du public (Educfi) confiée par le gouvernement à la Banque de France et à l’IEDOM. 

22 06 17
L’INSEE dresse son bilan économique 2016
L’INSEE dresse son bilan économique 2016

Selon le bilan économique publié par l’INSEE, plusieurs signaux économiques en Martinique restent au vert en 2016. En dépit d’un bilan mitigé pour le secteur de la construction, la création d’entreprises a été dynamique et le marché du travail a continué à s’améliorer en 2016 (baisse du chômage, hausse de l’emploi salarié). Encouragée par une inflation quasi-nulle et la baisse des prix de l’énergie, la consommation des ménages est restée bien orientée. En revanche, la baisse des prix du pétrole a provoqué le recul, en valeur, des échanges commerciaux. Touché par des aléas climatiques défavorables, le secteur agricole a connu en 2016 une baisse générale de la production. A contrario, l’attractivité touristique de la Martinique s’est renforcée. Ceci se reflète notamment à travers l’intensification du trafic aérien et du nombre de croisiéristes. Le bilan économique annuel est disponible sur le site de l’INSEE.

22 06 17
Recul du chômage en 2016
Recul du chômage en 2016

En 2016, selon l’INSEE, le taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du travail) baisse à 18 % (-0,9 point sur un an), un taux inférieur à celui enregistré en Guyane (23 %), et à la Guadeloupe (24 %). L’INSEE comptabilise ainsi 27 200 chômeurs, soit 2 200 de moins qu’en 2015. En parallèle, le nombre de personnes en emploi n’a augmenté que de 1 100 personnes sur un an, passant de 126 200 à 127 300. Aussi, l’INSEE attribue en partie le recul du chômage à une baisse de la population active, liée au retrait démographique. Plus d’informations sont disponibles dans la publication de l’INSEE.

22 06 17
BTP : progression des ventes de ciment au premier trimestre 2017 malgré des perspectives incertaines
BTP : progression des ventes de ciment au premier trimestre 2017 malgré des perspectives

Après un point historiquement bas au quatrième trimestre 2016, les ventes de ciment se redressent au 1er trimestre 2017, à 40 727 tonnes (+4,6 %) mais restent en deçà des niveaux de ventes du 1er trimestre 2016 (-3,3 %). Dans le détail, en lien avec un effet rattrapage, ce sont les ventes en sac, d’ordinaire dévolues à la construction privée, qui permettent cette amélioration : elles progressent de +16,8 % sur le trimestre et de +2,2 % sur un an. Les ventes en vrac, généralement dédiées aux grands chantiers, progressent de façon moins marquée sur le trimestre (+0,5 %) et s’inscrivent toujours en baisse en glissement annuel (-5,2 %). Les perspectives du secteur du BTP pour 2017 restent donc encore incertaines. Le lancement des travaux de démolition et de reconstruction du lycée Schœlcher à Fort-de-France le 13 juin dernier, devrait permettre de relancer une partie de l’activité sur plusieurs trimestres, la livraison du nouvel établissement scolaire étant prévue à l’horizon 2020. À l’inverse, la chute de 27 % des autorisations de construction de logements en 2016 présage d’un recul des mises en chantier sur l’année 2017.