FERMER

Martinique

Mai 2021

28 05 21
Covid-19 : Plus d’un million de morts en Amérique latine et dans les Caraïbes
Covid-19 : Plus d’un million de morts en Amérique latine et dans les Caraïbes

Selon un bilan dressé par l’Agence France-Presse, depuis le début de la pandémie 1 001 404 personnes sont décédées des suites du COVID-19 dans la région Amérique Latine et Caraïbe. 1 % de ces décès concerne les pays caribéens contre 44 % pour le Brésil. Près de 90 % des décès enregistrés se répartissent entre cinq pays qui représentent 70 % de la population de la région : le Brésil (446 309 décès), le Mexique (221 080), la Colombie (83 233), l’Argentine (73 391) et le Pérou (67 253). Seuls 21,6 % des 153,5 millions de personnes vaccinées dans les Amériques se trouvent dans la région. Depuis le début de la crise sanitaire, l’Amérique latine est la deuxième région la plus touchée dans le monde, derrière l’Europe et devant les États-Unis et le Canada.

28 05 21
Tourisme : -69,1 % de perte de chiffre d’affaires dans l’hôtellerie depuis 2019
Tourisme : -69,1 % de perte de chiffre d’affaires dans l’hôtellerie depuis 2019

Selon Zilea, le cluster du tourisme en Martinique, la crise sanitaire du COVID-19 a entraîné une perte de près de 34 millions d’euros (-69,1 %) de chiffre d’affaires entre le premier trimestre 2019 et le premier trimestre 2021 dans l’hôtellerie. Le secteur le plus touché par la crise sanitaire est celui des agences de voyages qui enregistre une perte de chiffre d’affaires qui avoisine les 90 à 95 %. Concernant les locations des voitures, le chiffre d’affaires est passé de 19,2 M€ à 6,5 M€ sur la même période, soit une chute de 66,4 %. Enfin, dans le secteur des agences de location de meublés de tourisme, une baisse de 59% est constatée sur la période. À noter que pour une année classique, le chiffre d’affaires du premier trimestre représente environ 40 % du chiffre d’affaires annuel.

28 05 21
Trafic aérien : -58,5 % de passagers au premier trimestre 2021
Trafic aérien : -58,5 % de passagers au premier trimestre 2021

Au premier trimestre 2021, le trafic passager à l’aéroport du Lamentin chute à 213 073 personnes, contre 513 379 passagers à la même période en 2020 (soit une baisse de 58,5 %), transit inclus. Sur le seul mois de mars 2021, une baisse de 72,1 % du trafic passager est enregistrée par rapport au mois de mars 2020. La principale raison de cette chute est le renforcement des mesures de restriction de déplacement de l’Hexagone vers l’Outre-mer, au cours du premier trimestre. En revanche, le fret (+46,3 %) et le secteur postal (+60,0 %) observent une progression de leur activité. En effet, à la suite de la fermeture des commerces dits non essentiels, les achats sur internet ont fortement augmenté (+75,0 % selon la Poste).

28 05 21
Inflation : hausse des prix de 0,3 % en mars 2021 et de 0,4 % sur un an
Inflation : hausse des prix de 0,3 % en mars 2021 et de 0,4 % sur un an

Selon l’Insee, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,3 % en mars 2021. En glissement annuel, l’IPC progresse de 0,4 %. Dans le détail, les prix de l’alimentation sont en hausse (+0,2 % sur un mois) en raison de la hausse de l’alimentation hors produits frais (+0,6 %). Quant aux prix des produits frais, ils diminuent de 2,8 %. Le prix des produits manufacturés augmente (+0,3 %), tiré par la hausse des prix de l’habillement et des chaussures (+3,2 %). Par ailleurs, les prix de l’énergie continuent de progresser en mars (+3,1 % et +4,7 % sur un an) en raison de la forte hausse des produits pétroliers (+4,3 %), dont les prix du gazole (+4,3 %), de l’essence (+4,2 %) et du gaz (+1,1 %). À l’inverse, le prix des services est en légère baisse (-0,1 %) due à la baisse du prix des services de transports (-4,7 %). La publication est consultable sur le site de l’INSEE.

28 05 21
Intervention au Comité d’administration régionale
Intervention au Comité d’administration régionale

À l’invitation du Préfet, l’IEDOM a pris part à la réunion du Comité d’administration régionale du lundi 26 avril. L’IEDOM a ainsi pu présenter aux directeurs des services déconcentrés de l’État sa synthèse économique annuelle de l’année 2020. Cette intervention a également été l’occasion d’évoquer les risques sur le scénario de reprise modérée en 2021, au premier rang desquels : la dynamique modeste de la campagne de vaccination, la hausse des prix à la consommation et la faiblesse des créations d’emplois.