FERMER

Martinique

Mars 2020

27 03 20
Reprise du quotidien France-Antilles par Xavier Niel
Reprise du quotidien France-Antilles par Xavier Niel

L’offre de reprise de France-Antilles par NJJ Press, filiale média de la holding personnelle de Xavier Niel, a été validée par le tribunal de commerce de Fort-de-France le 17 mars 2020. L’opération a prévu de maintenir 126 des 234 salariés du groupe. NJJ prévoit par ailleurs de centraliser la production à la Guadeloupe. Le transport des journaux jusqu’en Martinique serait opéré par voie maritime ou aérienne. En Guyane, la société envisage de sous-traiter l’impression et la diffusion du quotidien. Sur les 8 millions nécessaires à ce projet de rachat, NJJ Press contribuerait à hauteur de 3,5 millions d’euros. Le reste proviendrait de subventions publiques, notamment du ministère de la Culture et des collectivités territoriales (Martinique et Guadeloupe), ainsi que d’un prêt du Fonds de développement économique et social.

27 03 20
Rachat des activités de la Société Générale aux Antilles
Rachat des activités de la Société Générale aux Antilles

Après des négociations commencées en juillet 2019, la Société Générale (SGBA) a cédé 100 % de ses activités aux Antilles-Guyane à MyMoneyBank, un établissement de crédit détenu par la société d’investissements américaine Cerberus Capital Management. Le groupe MyMoneyBank est déjà présent aux Antilles via ses sociétés d’investissement SOMAFI-SOGUAFI. Pour rappel, la SGBA est présente en Guadeloupe (3 agences, un centre d’affaires, un espace pro et 9 DAB), en Martinique (2 agences, un centre d’affaires, un espace pro et 3 DAB) et en Guyane (un centre d’affaires). Elle compte 17 000 clients, particuliers et entreprises, et 130 salariés.

27 03 20
Nouvelle hausse des immatriculations en 2019
Nouvelle hausse des immatriculations en 2019

En 2019, 15 853 voitures particulières neuves ont été immatriculées à la Martinique, soit une augmentation de 3,2 % par rapport à 2018. Il s’agit de la sixième année consécutive de croissance du marché. La forte hausse des immatriculations au quatrième trimestre (+93,7 %) a permis de rattraper un début d’année moins dynamique. Toutefois, cette hausse reflète également des immatriculations anticipées réalisées par les concessionnaires sur des voitures non vendues, dont le but est de faire échapper ces dernières au nouveau barème de malus en application depuis le 1er janvier 2020. Pour rappel, le taux d’équipement en véhicule à la Martinique est de 42 automobiles pour 1000 habitants, en hausse de 14 points sur 5 ans. Tant le dynamisme des ventes que la baisse du nombre d’habitants ont contribué à cette hausse.