FERMER

Martinique

Septembre 2020

28 09 20
Inflation : baisse des prix de 0,7 % en juillet 2020, hausse de 0,1 % sur un an
Inflation : baisse des prix de 0,7 % en juillet 2020, hausse de 0,1 % sur un an

Selon l’Insee, l’indice des prix à la consommation (IPC) baisse de 0,7 % en juillet. En glissement annuel, l’IPC progresse de 0,1 %. Les prix de l’énergie ont été fortement contraints (-6,8 % sur le mois et -7,7 % en glissement annuel) compte tenu du repli des prix des produits pétroliers (-9,3 % en variation trimestrielle). Les prix de l’alimentation et des services ont diminué de 0,4% en variation trimestrielle ainsi que celui des produits manufacturés (– 0,1 %). A contrario, le prix du tabac a augmenté de 4,7 % sur la période (+8,3 % en glissement annuel). La publication est consultable sur le site de l’INSEE.

28 09 20
Tourisme : perte de 53% de chiffre d’affaires en hôtellerie selon Ziléa
Tourisme : perte de 53% de chiffre d’affaires en hôtellerie selon Ziléa

Selon les professionnels de Ziléa, la perte de chiffre d’affaires dans l’hôtellerie est estimée à 57 millions d’euros (-53 %) sur les 8 premiers mois de l’année par rapport à la même période l’année dernière. De janvier à août 2020, le taux d’occupation des chambres a atteint 38,9 % contre 70,6 % sur la même période en 2019. Quant au nombre de chambres louées, il est passé de 332 324 à 186 604 sur la période. Les autres activités en lien avec le tourisme ont également été touchées, comme les locations de voiture, les agences de voyages et les restaurants, qui ont respectivement souffert d’une baisse de chiffre d’affaires de 42 %, 65 %, et 50 %.

28 09 20
Covid-19 : réduction des échanges de biens de la Caraïbe entre janvier et mai 2020
Covid-19 : réduction des échanges de biens de la Caraïbe entre janvier et mai 2020

D’après une étude de la CEPALC (Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes), les exportations de marchandises de la Caraïbe ont chuté de 10,0 % en valeur sur la période allant de janvier à mai 2020, par rapport à la même période en 2019. Pour leur part, les importations ont reculé de 25,8 % sur la période.
La mise à l’arrêt du tourisme est particulièrement difficile pour la région dans la mesure où ce secteur représentait 45 % des exportations totales de biens et services de la Caraïbe en 2019.
Sur l’ensemble de la zone Amérique latine – Caraïbes, la CEPALC prévoit une chute de 40 % des exportations de biens et services en 2020. Le PIB et l’emploi devraient diminuer respectivement de 8 et 9 points de pourcentage. L’étude de la CEPALC est disponible en ligne.

28 09 20
Coût du crédit : évolution contrastée des taux pendant le confinement
Coût du crédit : évolution contrastée des taux pendant le confinement

Le coût du crédit a évolué de manière contrastée pendant le confinement. S’agissant des entreprises, le taux moyen des crédits de trésorerie échéancée a significativement reculé au deuxième trimestre, à 0,36 % (contre 1,50 % au premier trimestre), en raison de l’octroi massif de prêts garantis par l’État (PGE), accordés à prix coûtant. Le taux moyen des crédits à l’équipement et celui des escomptes s’incrivent également en baisse, tandis que le taux moyen des découverts et celui des crédits immobiliers ont augmenté. La publication intégrale est disponible en ligne.
Concernant les particuliers, la demande de crédit a fortement diminué avec le confinement, et le coût du crédit s’est inscrit en hausse. Le taux moyen des prêts personnels et autres crédits échéancés à la consommation a progressé de 25 pdb, et celui des découverts, de 7 pdb. Néanmoins, la demande de crédits à l’habitat s’est maintenue sur la période avec un taux moyen en hausse de 43 pdb. La publication est disponible sur le site de l’IEDOM Martinique.

28 09 20
Parution de la note sur le financement bancaire de l’économie en 2019
Parution de la note sur le financement bancaire de l’économie en 2019

Selon la note sur le financement bancaire de l’économie de l’IEDOM, en 2019, le secteur bancaire a soutenu une demande de financement toujours robuste tant dans le secteur hypothécaire que dans le secteur des crédits à l’équipement. À fin décembre 2019, l’encours sain de crédits à la clientèle s’établit à 9,9 Mds €, en hausse de 4,1 % sur l’année. L’ensemble des catégories de crédits participent à la croissance globale. Les crédits d’investissement (+4,4 %), les crédits d’exploitation (+11,6 %) et les crédits immobiliers (+3,0 %) sont en hausse sur la période. Selon les catégories d’agents, l’encours de crédits aux ménages (+5,6 % ; 4,2 Mds €) et aux entreprises (+5,6 % ; 4,1 Mds €) contribuent largement à cette croissance. En revanche, pour les collectivités locales, l’encours est en baisse (-2,3 %) pour la quatrième année consécutive. La note est disponible en ligne.