FERMER

Etudes thématiques

Vous trouverez dans cette rubrique un ensemble des notes ponctuelles sur des thématiques spécifiques ou transversales d’actualité pour la Martinique.

 Les défaillances d’entreprises à la Martinique entre 2004 et 2006
Les défaillances d’entreprises à la Martinique entre 2004 et 2006

Cette note présente des éléments chiffrés sur les procédures collectives et, plus spécifiquement, sur les défaillances des entreprises martiniquaises au cours des trois dernières années.
Entre 2004 et 2006, l’IEDOM a recensé près de 2 000 jugements sur les entreprises, un pic étant observé en 2005 avec 688 jugements contre 670 en 2004 et 621 en 2006. Parmi ces derniers, ceux ayant trait aux défaillances présentent une évolution similaire, bien qu’une différence puisse être relevée : le nombre enregistré (...)

La grande distribution en Martinique - Juillet 2006
La grande distribution en Martinique - Juillet 2006

Définis par l’Insee comme grandes surfaces à prédominance alimentaire, les
supermarchés sont le modèle du commerce de proximité par excellence, notamment grâce à la flexibilité de leur format (entre 400 et 2 500 m²). Modèle dominant en Martinique, comme dans l’hexagone, en termes de chiffres d’affaires, les hypermarchés occupent le segment supérieur à 2 500 m². Si certaines enseignes de supermarchés sont locales, la totalité des hypermarchés de l’île sont franchisés à des réseaux nationaux. Par ailleurs, (...)

Le secteur du bâtiment et des travaux publics en Martinique
Le secteur du bâtiment et des travaux publics en Martinique

Contribuant à hauteur de 6% à la valeur ajoutée du département et regroupant 5,3% de l’emploi salarié, la construction est le cinquième secteur d’activité en terme de richesse produite. En 2004, le secteur concentrait 14% des établissements de l’île selon l’Insee.

Le crédit à la consommation en Martinique entre 2000 et 2004
Le crédit à la consommation en Martinique entre 2000 et 2004

La présente étude s’appuie sur des données extraites des documents périodiques transmis trimestriellement par les établissements de crédit de la Martinique assujettis à la surveillance de la Commission bancaire. Elle porte sur les crédits à la consommation qui se définissent, à partir des dispositions prévues à l’article 311-3 du code de la consommation, comme les crédits consentis pour une période supérieure à trois mois pour des montants au plus égaux à 21 500 euros, en faveur des ménages, non destinés au (...)

 Impact du passage à l’euro sur l’activité des changeurs manuels en Martinique en 2003
Impact du passage à l’euro sur l’activité des changeurs manuels en Martinique en 2003

Les changeurs manuels sont des personnes physiques ou morales, autres que les établissements de crédit, qui font profession habituelle d’échanger immédiatement des billets ou monnaies libellés en devises différentes, ou d’échanger des espèces contre un règlement par un autre moyen de paiement libellé en devise différente. Ils peuvent également remettre des euros en espèces en contrepartie de chèques de voyage libellés en (...)

 Les crédits accordés aux sociétés non financières à la Martinique de 1996 à 2002
Les crédits accordés aux sociétés non financières à la Martinique de 1996 à 2002

L’évolution du financement des SNF1 à la Martinique de décembre 1996 à décembre 2002 par le système bancaire local est appréciée à partir des comptes des établissements de crédit et de la centrale des risques.
On recense 17 établissements de crédit installés dans cette zone d’intervention (5 banques mutualistes ou coopératives, 4 banques AFB, 7 sociétés financières, 1 institution financière spécialisée), deux établissements assimilés, non soumis à la loi bancaire (La Poste et la Caisse des Dépôts et (...)