FERMER

Panoramas et Notes de synthèse annuelles

L’économie de la Martinique en 2021 : un redémarrage en ordre dispersé
L’économie de la Martinique en 2021 : un redémarrage en ordre dispersé

En 2021, la croissance redémarre en Martinique. L’indicateur du climat des affaires se hisse dès le premier semestre au-dessus du seuil d’expansion de l’activité. Le chiffre d’affaires du secteur marchand rejoint son niveau de 2019. Le taux de chômage atteint son plus bas historique au 4e trimestre (hors confinement de mars 2020).
Toutefois, ce redémarrage s’effectue en ordre dispersé. La recrudescence de la circulation du coronavirus et des cas de décès lors de la 4e vague affaiblit la dynamique économique au second semestre. Contrairement aux autres secteurs, l’hôtellerie, la restauration et l’animation ne voient pas leur situation s’améliorer. Par ailleurs, l’activité est encore largement soutenue par les mesures d’urgence (comme l’activité partielle, le prêt garanti par l’État) et de stimulus (comme le plan France relance). Dans ce contexte, le rebond des prix de l’énergie importée, de la hausse des cours mondiaux d’hydrocarbures et le renchérissement du fret de marchandises pèsent sur le rétablissement de l’activité et contribuent en fin d’année à réactiver les revendications sociales.

L’économie de la Martinique en 2020
L’économie de la Martinique en 2020
"Je plie, et ne romps pas"

Comme le roseau de la fable de La Fontaine, l’économie martiniquaise a plié bas en 2020 sous l’impact de la crise sanitaire. Au plus fort de la crise, qui coïncide avec le premier confinement, la baisse d’activité atteindrait -20 % et prélèverait au moins 3 points au produit intérieur brut de la région. Les fermetures des commerces et la limitation des déplacements ont significativement affecté la consommation des ménages. Dans ce contexte, l’indicateur du climat des affaires (ICA) connaît sa plus forte (...)

Panorama 2019
Panorama 2019 de la Martinique

Cette note vise à présenter les caractéristiques de l’économie martiniquaise. Elle décrit son histoire, son organisation institutionnelle et dresse un panorama des principaux indicateurs macroéconomiques, sectoriels et bancaires.
Par exemple, un état des lieux de la démographie du territoire permet de mettre en évidence la baisse et la diminution de la population.
De même, l’analyse des chiffres du chômage et des secteurs d’activité décrit une amélioration de la situation depuis 5 ans d’une part et une (...)

Panorama 2017
Panorama 2017 de la Martinique

Alors que l’année 2016 avait été marquée par une diminution globale des prix (-0,2 % en moyenne annuelle), les prix à la consommation repartent à la hausse en 2017 (+0,7 %). Ce retour de l’inflation s’explique principalement par la progression du cout de l’énergie (+7,5 %).
Si l’inflation est plus faible qu’au niveau national (+1,0 %), le niveau général des prix demeure plus élevé (+12,3 % selon l’Insee – enquête de comparaison spatiale des prix de 2015 – avec une différence encore plus marquée pour les (...)

L’économie de la Martinique en 2019
L’économie de la Martinique en 2019
Le calme avant la tempête

Au vu des bouleversements que ne manquera pas de charrier la crise sanitaire du COVID-19 dans les mois et années à venir, peu d’observateurs se souviendront des performances solides, certes à l’échelle modeste des dernières années, qu’aura livrées l’économie martiniquaise en 2019. Après trois années de baisse, l’indicateur du climat des affaires (ICA) s’est significativement redressé et élevé tout au long de l’année au-dessus de sa moyenne de long terme, suggérant un franc regain d’optimisme parmi les chefs (...)

L’économie de la Martinique en 2018
L’économie de la Martinique en 2018

Comme l’année précédente, l’activité économique en Martinique en 2018 peine à trouver de véritables relais de croissance. L’indicateur du climat des affaires (ICA) oscille autour de sa moyenne de longue période, n’indiquant pas de tendance claire concernant la croissance de l’activité. Son inhabituelle volatilité au cours de l’année semble traduire une hausse de l’incertitude économique.
Cette dernière se reflète singulièrement dans les perspectives d’investissement des chefs d’entreprise qui sont, dans (...)