En 2017, l’activité économique a faiblement progressé (hausse du PIB de + 0,2 % en moyenne annuelle, après - 1,2 % en 2016 ). La baisse des investissements et des dépenses des administrations publiques a limité l’impact du rebond observé dans le secteur de l’investissement privé, de la résilience de la consommation, ainsi que de la forte croissance du tourisme. L’indice du climat des affaires (ICA) s’est quant à lui stabilisé autour de sa moyenne de long terme. L’investissement des particuliers et personnes morales a néanmoins permis de maintenir l’activité économique grâce notamment aux crédits d’habitat contractés par les ménages et aux crédits d’investissement souscrits par les entreprises.