FERMER

Mayotte

Février 2018

IEDOM Mamoudzou : rue de la Préfecture – 97600 Mamoudzou - Mayotte - Directeur de la rédaction : Daoulab ALI CHARIF / Directeur de publication : Robert SATGE

01 03 18
Le chômage recule pour la première fois depuis 2009
Le chômage recule pour la première fois depuis 2009

L’INSEE publie l’enquête emploi à Mayotte en 2017 qui s’intitule « Une hausse de l’emploi qui profite aux femmes ». Au 2ème trimestre 2017, 48 900 Mahorais ont un emploi, soit 3 500 de plus en glissement annuel. L’emploi progresse dans la fonction publique et pour les non-salariés du secteur privé. Les femmes en sont les premières bénéficiaires. En parallèle, après deux années de forte hausse, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) [1] recule légèrement entre 2016 et 2017, pour s’établir à 26 %. Il baisse nettement pour les femmes, mais reste stable pour les hommes. Quant au « halo autour du chômage » [2] , il diminue de nouveau : 16 % des Mahorais, soit 21 900 personnes (-2 200 par rapport à 2016), souhaitent travailler mais ne sont pas considérés comme chômeurs au sens du BIT. En 2009, ils étaient près de deux fois plus nombreux.

Pour plus d’informations, l’enquête est disponible en cliquant ici.

01 03 18
Une mesure officielle en faveur des PME locales
Une mesure officielle en faveur des PME locales

Un décret publié vendredi 2 février au Journal officiel permet aux petites entreprises d’outre-mer de mieux bénéficier de la commande publique, en obligeant les grandes entreprises qui participent à un marché public de plus de 500.000 euros à présenter un plan de sous-traitance aux PME locales. Cette mesure, menée à titre expérimental pour cinq ans, s’inscrit dans la loi égalité réelle Outre-mer (Erom), adoptée en février 2017.

Pour plus d’informations, le décret est disponible en cliquant ici.

01 03 18
La valeur ajoutée des entreprises mahoraises augmente
La valeur ajoutée des entreprises mahoraises augmente

Sur la base de leur enquête sur les entreprises mahoraises, l’INSEE, dans la publication qui s’intitule « Les entreprises formelles génèrent 525 millions d’euros de richesse », estime qu’en 2015 la valeur ajoutée dégagée par les entreprises marchandes mahoraises est de 525 millions d’euros, soit 17 % de plus qu’en 2013, pour un chiffre d’affaires de 1,64 milliard d’euros. Ces entreprises salarient 11 410 personnes en équivalent temps plein. Leur investissement s’élève à 106 millions d’euros. Entre 2013 et 2015, on compte autant d’entreprises ayant augmenté leur valeur ajoutée que d’entreprises où celle-ci a diminué. Les entreprises sans salarié sont particulièrement en repli sur cette période, puisque pour les trois quarts d’entre elles, la valeur ajoutée baisse.

Pour plus d’informations, l’enquête est disponible en cliquant ici.

01 03 18
Selon l’INSEE, 2/3 des entreprises marchandes sont informelles
Selon l’INSEE, 2/3 des entreprises marchandes sont informelles

Dans l’enquête sur les entreprises mahoraises en 2015 qui s’intitule « De nombreuses entreprises informelles pour peu de richesse créée », l’Institut nationale de la statistique et des études économiques (INSEE) s’intéresse à l’économie informelle dans le secteur marchand (hors entreprises financières et agriculture). Malgré leur place prépondérante dans l’économie mahoraise, les entreprises informelles ne génèrent que 9 % de la valeur ajoutée de l’ensemble des entreprises en raison d’un faible niveau de productivité et d’investissement.

Pour plus d’informations, l’enquête est disponible en cliquant ici.

01 03 18
Diminution de certains taux d’octroi de mer
Diminution de certains taux d’octroi de mer

Le département a voté un programme de mesures afin de dynamiser l’économie mahoraise. Celui-ci se décline en trois mesures :
1. Les exonérations sur les importations de matières premières et des biens d’équipement, profitant à certains secteurs, se poursuivront pour deux années supplémentaires,
2. Les taux d’octroi de mer des produits fixés à 30 % vont passer à 20 %, permettant une diminution des prix sur les produits manufacturés et de l’alimentation,
3. La suppression du taux de l’octroi de mer sur l’eau minérale, comme l’avait préconisé le ministère des Outre-mer.

01 03 18
La croissance des créations d’entreprise à Mayotte est vigoureuse
La croissance des créations d’entreprise à Mayotte est vigoureuse

En 2017, le nombre de créations d’entreprises s’accroît dans toutes les régions, excepté en Martinique et en Guyane. Avec une croissance de 16,4 % (contre une diminution de 3,4 % en 2016), Mayotte se place en tête des régions dans la création d’entreprise, devant l’Île de France. Celle-ci contribue pour près de la moitié à l’augmentation globale (+16 300 créations, soit une hausse de 10 % par rapport à 2016).

Pour plus d’informations, cliquer ici.