FERMER

Mayotte

Actualités économiques locales

26 10 18
L’entrepreneuriat féminin à l’honneur ce mois-ci
L’entrepreneuriat féminin à l’honneur ce mois-ci

La BGE Mayotte organisait, les 4 et 5 octobre derniers, la deuxième édition du salon de l’entrepreneuriat au féminin dans ses locaux à Kawéni. Des conférences-débats, des témoignages de femmes entrepreneurs et des ateliers pour « innover et faire émerger une startup », « se développer à l’international » ou sur le « numérique, accélérateur de business » étaient au programme de ces deux jours.

De plus, du 8 au 11 octobre, l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) a mis en place sa troisième et dernière campagne pour l’année 2018 afin de rendre l’entrepreneuriat féminin "accessible". Ces journées permettent également de sensibiliser le grand public à l’importance d’un accompagnement gratuit pour la création d’entreprise.

En 2017, 591 000 entreprises ont été créées en France, soit 7% de plus que l’année précédente. Parmi ces nouvelles créations, quatre sur dix sont le fait de femmes. Le 101ème département français est à la première place du classement des départements qui affichent une proportion de femmes plus élevée que d’hommes dans l’entrepreneuriat avec 54% contre 40% en moyenne au niveau national. La Guyane, elle, est moins bien placée avec environ 80% d’hommes entrepreneurs pour seulement 20% de femmes.

26 10 18
Diminution des prix en septembre
Diminution des prix en septembre

En septembre 2018, les prix à la consommation des ménages diminuent de 0,6 % à Mayotte par rapport au mois d’août. Cette baisse s’explique par le recul des prix des services de 1,9 %. En revanche, les prix de l’énergie augmentent légèrement (+0,5 %). Enfin, les prix de l’alimentation et des produits manufacturés restent stables.

Sur un an, les prix progressent de 0,4 % à Mayotte et de 2,2 % au plan national.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la publication en ligne de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

26 10 18
Les prix des matériaux de construction sont plus élevés de 35 % à Mayotte par rapport à la Métropole
Les prix des matériaux de construction sont plus élevés de 35 % à Mayotte par rapport à la (...)

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, le ministre de l’économie et des finances a saisi l’Autorité de la concurrence d’une demande d’avis concernant la situation concurrentielle sur les marchés de matériaux de construction à La Réunion et à Mayotte.

Leur constat est préoccupant : les prix des matériaux de construction sont plus élevés de 39 % à la Réunion et de 35 % à Mayotte par rapport à la métropole. Les matériaux concernés sont ceux utilisés pour la construction ou la réhabilitation de logements tels que le ciment, les granulats, l’enduit de façade, le bois de charpente, les tôles de toiture ou les carreaux de céramique.

Ces prix élevés ont un impact économique important dans la mesure où les matériaux représentent près du tiers du coût de la construction d’un logement dans ces territoires. En réduisant leur niveau à celui de la Métropole, ce coût baisserait donc de 12 % en moyenne. La question est cruciale dans un contexte de crise du logement et d’accroissement démographique dans les territoires concernés.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le communiqué de presse de l’Autorité de la concurrence.

26 10 18
L’Agence française de développement (AFD) à l’appui des communes
L’Agence française de développement (AFD) à l’appui des communes

La commune de Kani-Kéli, située à la pointe sud de Mayotte, a signé une convention de prêt d’un montant de 1 955 000 euros avec l’agence AFD de Mayotte. Ce produit financier correspond au Prêt au secteur public Vert (PSP Vert) dans les Outre-mer destiné à favoriser les projets de développement durable. Kani-Kéli est la troisième commune de l’île avec les communes de Dembéni et Dzaoudzi à bénéficier du PSP Vert depuis sa création en début d’année. Réhabilitation de la voirie rurale, contruction du ponton des pêcheurs et renforcement de l’éclairage public LED sont autant de projets qui seront facilités par cet appui financier.

A l’instar de Kani-Kéli, M’tsangamouji, commune du Nord, s’est vu octroyer la somme de 2 millions d’euros sous la forme d’un prêt bonifié pour le secteur public. Ce dernier est étalé sur vingt-ans avec un taux d’intérêt fixe et s’inscrit dans une volonté de réaliser des investissements sans risquer de dégrader la situation financière de de la commune.