En 2023, l’activité économique à Mayotte a d’abord marqué (au premier semestre) le même dynamisme que celui observé en 2021 et en 2022. Mais les effets cumulés du resserrement des conditions de financement et d’une succession de chocs négatifs (opération Wuambushu, crise sécuritaire, crise de l’eau) ont dégradé la confiance des chefs d’entreprise, au second semestre. Ainsi, l’indicateur du climat des affaires a sensiblement fléchi, pour s’établir en fin d’année en dessous de sa moyenne de longue période.
Ce contexte a également affecté la confiance des ménages. Ces derniers ont procédé à des arbitrages les conduisant à limiter leur consommation aux produits courants et à renforcer leur épargne. En dépit des nombreux projets d’investissement lancés sur le territoire, l’activité des principaux secteurs s’est contractée en fin d’année. Si l’année a été dans l’ensemble porteuse pour le BTP, avec un volume d’activité
important, la crise de l’eau a pesé dans les derniers mois. La fréquentation des commerces a également diminué. Le début d’année 2024, marqué par six semaines de blocage ayant paralysé l’économie mahoraise, a été difficile. Ce qui ne présage pas d’une amélioration rapide de la situation économique. En outre, la capacité à faire des acteurs économiques du territoire est insuffisante dans certains secteurs. À l’inverse, la multiplicité des projets en cours ou annoncés laisse penser qu’une reprise est possible dès le second semestre 2024.
Ce rapport économique 2023 vise à éclairer les nombreux défis auxquels doit faire face le territoire et les moyens de les relever pour permettre un développement économique durable. Par son élaboration, l’IEDOM répond à sa mission d’observatoire économique et financier, et se mobilise pour apporter aux acteurs économiques de Mayotte des éléments d’analyse conjoncturelle et structurelle, utiles à la compréhension des enjeux.

Rapport annuel économique de Mayotte 2023

Consultez le document en ligne