FERMER

Actualités

12 12 22
Communiqué de presse : Les défaillances des entreprises ultramarines progressent au 3e trimestre mais demeurent inférieures de 8 % au niveau d’avant-crise
Communiqué de presse : Les défaillances des entreprises ultramarines progressent au 3e trimestre mais (...)
05 12 22
Tendances conjoncturelles 3e trimestre 2022
Tendances conjoncturelles 3e trimestre 2022

Une activité économique contrastée au 3e trimestre de l’année
L’activité économique ressort en demi-teinte au troisième trimestre de l’année. Une dégradation des principaux indicateurs conjoncturels est observée, contrebalancée par une saison estivale dynamique pour le secteur du tourisme et une reprise du BTP.
La croissance des prix à la consommation reste élevée bien qu’elle ralentit sur le trimestre. Dans le même temps, l’euro stagne face au dollar canadien.
Après s’être maintenue sur la première (...)

31 10 22
Octobre 2022
La lettre de l'IEDOM - Saint-Pierre-et-Miquelon - Octobre 2022

La lettre de l’IEDOM - Saint-Pierre-et-Miquelon - Octobre 2022

29 09 22
Tendances conjoncturelles 2e trimestre 2022
Tendances conjoncturelles 2e trimestre 2022

Une reprise économique modérée dans un contexte inflationniste
Au 2e trimestre 2022, la situation sanitaire se caractérise par une activité virale modérée, après un début d’année marqué par un nombre de contaminations record sur le territoire. Le creux est atteint à la mi-juin avec un taux d’incidence nul. La fin du second trimestre, correspondant au début de la période estivale, est toutefois marquée par une recrudescence du nombre de cas. L’Administration territoriale de Santé (ATS) de (...)

29 07 22
Juillet 2022
La lettre de l'IEDOM - Saint-Pierre-et-Miquelon - Juillet 2022

La lettre de l’IEDOM - Saint-Pierre-et-Miquelon - Juillet 2022

25 07 22
Tendances conjoncturelles 1er trimestre 2022
Tendances conjoncturelles 1er trimestre 2022

Un début d’année sans relief dans un contexte de reprise épidémique
Au 1er trimestre 2022, la situation sanitaire s’est sensiblement détériorée sur l’archipel, jusque-là relativement épargnée. Saint-Pierre-et-Miquelon enregistre ainsi deux vagues épidémiques successives de Covid-19, en janvier puis en mars. Le pic épidémique est atteint à la mi-mars avec un taux d’incidence de 9 703/ 100 000 habitants, soit 583 nouveaux cas en une semaine. Au deuxième trimestre, le nombre de contaminations a décru puis s’est (...)