Nouvelle hausse du taux directeur canadien et du taux directeur américain

En juillet 2018, le taux cible de la Banque du Canada s’établit à 1,50 % affichant ainsi sa 4ème hausse en 1 an (+0,25% à chaque fois en juillet et septembre 2017 et en janvier et juillet 2018). En juin 2018, conservant son optimisme sur l’évolution de l’économie, la Réserve Fédérale américaine (Fed) a relevé une nouvelle fois son taux directeur de 0,25 point pour le situer dans la fourchette 1,75 % à 2,00 %.

Dans un contexte d’inflation à la cible et d’une économie tournant presque à plein régime, la Banque du Canada a jugé opportun d’élever son taux cible afin de satisfaire son objectif de contrôle de l’inflation. Compte tenu de la lourde dette des ménages canadiens, le gouverneur de la Banque du Canada a précisé que l’un des enjeux auxquels est confronté le Canada est la réaction de l’économie aux taux d’intérêt plus élevés. Il a ainsi annoncé que le Conseil de direction allait continuer d’adopter une approche graduelle pour ajuster les taux.

Lors de son allocution du 11 juillet 2018, le Gouverneur de la Banque du Canada a rappelé que le principal enjeu pesant sur le Canada est celui des tensions commerciales avec les États-Unis et de l’incertitude autour de l’Accord de libre-échange nord-américain. L’augmentation des droits de douanes des deux parties, pourrait avoir des risques aussi bien à la hausse qu’à la baisse sur l’inflation future.

La Fed justifie la hausse de son taux directeur par le renforcement du marché du travail et la croissance solide de l’économie américaine en lien avec une décroissance du chômage et une hausse des investissements. La Fed estime que sa politique monétaire demeure accommandante.

Sources : Banque du Canada, Federal Reserve

  1. Guadeloupe  
  2. Saint-Barthélemy  
  3. Saint-Martin  
  4. Martinique  
  5. Guyane  
  6. Saint-Pierre-et-Miquelon  
  7. Accueil site  
  8. Mayotte  
  9. La Réunion