FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques locales

28 02 20
La destination Antilles propice au développement d’Air Belgium
La destination Antilles propice au développement d’Air Belgium

Deux mois après le lancement de la destination Antilles, le taux de remplissage des avions Air Belgium avoisine les 75 %, générant une augmentation de ses bénéfices de l’ordre de 4 millions d’euros. Son Airbus A340-300 reprendra du service pour les vacances de Toussaint à compter du 31 octobre. De plus, dès le 20 novembre, les deux vols triangulaires par semaine actuels céderont leur place à deux rotations hebdomadaires directes à destination de Fort de France-Martinique Aimé Césaire les mercredis et samedis et à deux rotations hebdomadaires directes à destination de Pointe à Pitre-Guadeloupe-Pôle Caraïbe les mardis et vendredis. En Belgique, la taille du marché à destination des Antilles a plus que doublé depuis l’annonce des vols d’Air Belgium.

28 02 20
L’activité de France-Antilles prolongée
L’activité de France-Antilles prolongée

Le tribunal de commerce de Fort-de-France a validé une poursuite de l’activité jusqu’au 10 mars, répondant à une requête formulée en urgence par le procureur de la République. Cette procédure exceptionnelle a pour objectif de pouvoir permettre à Xavier Niel, coactionnaire du Monde et du Nouvel Observateur, fondateur de Free et tout récent acquéreur du groupe Nice-Matin, de faire une offre. La décision du tribunal prévoit la suspension des procédures de licenciement, le maintien de l’administrateur judiciaire et la diffusion d’un appel d’offres sur un journal national. Cet appel d’offres court jusqu’au 2 mars. Toutes les offres potentielles seront ensuite examinées le 10 mars au tribunal de commerce.

28 02 20
Le trafic du Grand Port Maritime de la Guadeloupe (GPM-G) en léger repli
Le trafic du Grand Port Maritime de la Guadeloupe (GPM-G) en léger repli

Avec 3 614 431 tonnes traitées en 2019, le trafic du GPM-G affiche un repli de 4,4 % par rapport à 2018. En effet, le trafic total conteneurisé accuse une baisse de 7,5 %, soit 206 959 EVP traités sur le terminal de Jarry ; baisse principalement induite par le trafic de transbordement (-31 %). Néanmoins, le trafic domestique conteneurisé évolue de 3 % en dépit du recul démographique. Les vracs liquides (808 679 tonnes) et solides (793 996 tonnes) progressent respectivement de 7,7 % et 9,5 %. Une partie des flux d’hydrocarbures transite directement par la Guadeloupe au lieu de passer par la Martinique, siège de la raffinerie SARA. Les agrégats et le clinker augmentent de manière significative, en raison des grands chantiers en cours, plus particulièrement la construction du nouveau CHU. En revanche, les exportations de sucre brut chutent de 26,2 % pour s’établir à 30 012 tonnes.
Le trafic de passagers est stable (-0,01 % soit 1 320 912 en 2019). Après les records enregistrés en 2018 du fait du repositionnement de nombreux navires de croisières après les cyclones Irma et Maria, l’année 2019 a été une année de transition selon Marc Gautier, directeur commercial.