FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques régionales

29 01 21
Adoption du premier code local de l’énergie à Saint-Barthélemy
Adoption du premier code local de l’énergie à Saint-Barthélemy

Depuis 2007, l’énergie sur l’île est une compétence de la Collectivité, et non plus de l’État. Le Conseil territorial a adopté le 18 décembre son code local de l’énergie, document obligatoire pour le maintien de la péréquation tarifaire. Ce code constitue une base avant la rédaction de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) en 2021. Il est aussi indispensable pour bénéficier des aides du FACÉ (Fonds d’Amortissement des Charges d’Électrification), qui finance l’enfouissement des réseaux électriques depuis l’ouragan Irma, à hauteur de 8 M€. Par ailleurs, cette convention rend désormais possible l’investissement d’EDF pour remplacer les vieux moteurs de la centrale.

Atteindre 50 % de renouvelable à l’horizon 2030 et autonomie énergétique à l’horizon 2050 sont les deux principaux objectifs de ce code. Aujourd’hui l’intégralité de l’électricité produite sur l’île est issue du gasoil acheminé par cargo. La péréquation tarifaire, c’est-à-dire la prise en charge par l’État du surcoût lié à l’éloignement du territoire, est préservée. Le montant est estimé à 25 M€ par an pour l’île, l’équivalent de 2 500 € par habitant et par an.

Un Comité MDE (maîtrise de la demande en énergie) a par ailleurs été créé l’année dernière et doit maîtriser la consommation locale pour gérer au mieux la transition écologique.

29 01 21
Le plan de relance économique des îles du Nord, déclinaison du plan France Relance
Le plan de relance économique des îles du Nord, déclinaison du plan France Relance

Ce plan est la déclinaison locale du plan de relance national qui concerne aussi bien les particuliers, les entreprises et les collectivités. Le plan de relance des îles du Nord se décompose en 3 volets : l’aide aux entreprises, l’emploi et la cohésion sociale.

Mercredi 2 décembre, un Comité territorial de pilotage et de suivi, visant à décliner le plan France Relance à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, a été créé. Ce comité a pour mission d’assurer le bon déroulement des projets (100 lancés sur le plan national) de ce plan de relance.

38 M€ sont alloués à la construction du centre interministériel de Saint-Martin, plus grosse dotation territoriale à l’échelle ultramarine. Ce centre accueillera les services préfectoraux, les services du Ministère de la Justice, mais aussi ceux de la Police aux Frontières et de l’Education Nationale. 357 412 € sont provisionnés pour des projets concernant la préservation de la biodiversité sur les îles du Nord. Une enveloppe de 3 M€ sera aussi à répartir entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy pour « le renouvellement, l’amélioration et la mise en conformité des réseaux et ouvrages d’assainissement et d’eau potable ». 2,7 M€ iront aussi aux deux îles dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et le Plan d’investissement dans les compétences (PIC).