FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques locales

31 07 20
La Société Générale de Banque aux Antilles (SGBA) devient la Banque des Caraïbes, nouvelle marque installée par le groupe américain My Money Bank
La Société Générale de Banque aux Antilles (SGBA) devient la Banque des Caraïbes, nouvelle marque installée (...)

My Money Bank, Banque indépendante du Groupe Promontoria MMB controlé par le fonds d’investissement américain Cerberus Capital Management, a finalisé le 02 mars 2020 l’acquisition des titres de Société Générale de Banque aux Antilles (SGBA), filiale initialement détenue à 100% par le groupe Société Générale. Cette opération a concerné les 130 salariés des 5 agences des Antilles-Guyane.

Pour rappel, My Money Bank opère dans le financement de l’économie réelle dans les territoires d’Outre-Mer par l’intermédiaire de ses filiales locales en Guyane Française, Martinique, Guadeloupe (Somafi-Soguafi) depuis 60 ans. Son portefeuille se compose d’une clientèle de particuliers (banque au quotidien, crédits, épargne et assurance), de professionnels (solutions de trésorerie, conseil et assurance) mais également d’entreprises (banque au quotidien, financement, placement, opérations internationales, et assurance).

La SGBA devient ainsi la Banque des Caraïbes. Celle-ci reste réglementée par les mêmes organismes de contrôles (ACPR, Banque de France, IEDOM, etc.) que les autres banques de la place.

31 07 20
L’octroi de mer remis en question
L’octroi de mer remis en question

Le 31 décembre 2020, la permission d’exonérer de l’octroi de mer certains produits locaux, ou de le réduire, sera réexaminée par l’Europe. Pour rappel, ce dispositif vise à compenser les surcoûts d’une production locale liés à l’insularité, à l’absence d’effet volume en raison de la taille des marchés et du renchérissement des coûts d’importation eu égard au transport des marchandises. Il est considéré par certains Etats membres comme une entrave à leurs exportations.

Pour information, les douanes de Guadeloupe ont présenté leur bilan 2019 le 30 juin dernier. Ce sont près de 635 millions d’euros de taxes et de droits sur les marchandises qui entrent sur le territoire. Elles rétrocèdent 70 % de ces recettes aux collectivités locales : Région, Département et Communes soit près de 445 millions d’euros. Les services douaniers enregistrent les déclarations des importations et, de fait, collectent l’octroi de mer externe (celui payé par les importateurs) qui est en constante augmentation.

31 07 20
Convention sécheresse-COVID-19 et soutien de la Région Guadeloupe au secteur agricole
Convention sécheresse-COVID-19 et soutien de la Région Guadeloupe au secteur agricole

Depuis le 6 juillet, La Collectivité régionale, en concertation avec l’Iguavie, l’interprofession guadeloupéenne de la viande et de l’élevage, a mis en place l’opération « Aliment bétail 2020 », pour aider les éleveurs de bovins et de petits ruminants, impactés par la crise sanitaire et souffrant actuellement de la sécheresse qui sévit depuis le mois d’avril.

C’est Jean-Marie Hubert, Président de la commission agriculture, pêche et de développement rural de la Région Guadeloupe qui a signé le 27 juillet la convention à Petit-Canal. Douze tonnes d’aliments pour bétail ont été distribuées sur place aux éleveurs de la Grande-Terre.

Ce plan, prévoyant la mise à disposition d’aliments concentrés, concerne la Guadeloupe continentale, l’île de Marie-Galante ainsi que l’île de La Désirade. Le coût total s’élève à 187 844 euros pour la collectivité régionale.

Globalement, 1 904 éleveurs bénéficient gratuitement, sur une durée de 8 semaines et pour une quinzaine de jours, de plus de 496 tonnes d’aliments. Les interprofessions regroupées au sein de l’Iguavie bénéficieront de ce dispositif, mais l’opération concerne aussi les éleveurs hors organisation.

Par ailleurs, s’inscrit également dans cette politique régionale, la construction actuelle du barrage de Moreau, financée à hauteur de 8 millions d’euros par la Région. Ce projet alimentera en eau les agriculteurs de la Côte-au-vent. A l’unanimité, la Collectivité a aussi récemment voté en commission permanente le versement d’une subvention d’un million d’euros à la Chambre d’agriculture.