FERMER

Guadeloupe

Actualités économiques locales

29 09 20
CMA-CGM entre dans le capital d’Air Caraïbes
CMA-CGM entre dans le capital d’Air Caraïbes

Les groupes Dubreuil Aéro, maison mère de la compagnie Air Caraïbes, Air Caraïbes Atlantique, French Bee et HiLine Cargo, et CMA –CGM, société transport maritime et de logistique, ont signé un protocole d’accord dont l’objectif premier est de constituer un pôle d’expertise dans le fret aérien.

Il se décline comme suit : une participation de la CMA-CMG à hauteur de 30 % au capital du groupe Dubreuil Aéro. La transaction s’effectuera à la fois par la souscription d’une augmentation de capital à hauteur de 50 millions d’euros et par l’acquisition d’actions ordinaires avec deux représentants au conseil d’administration de Dubreuil Aéro.

Ce partenariat financier permet non seulement au groupe CMA-CGM d’offrir des services complémentaires au fret maritime, de conquérir de nouveaux territoires, d’élargir ses champs de compétences mais également de poursuivre son plan d’investissement en Airbus A 350.

En effet, les deux compagnies françaises conjuguées, possèdent une flotte constituée de 14 appareils long-courriers dont 8 Airbus A350.

Le groupe Dubreuil pourra également bénéficier de l’expertise en transport de marchandises de CMA-CGM dans les territoires ultra-marins.

29 09 20
Le trafic aérien durant la période des vacances d’été à l’épreuve de la crise sanitaire
Le trafic aérien durant la période des vacances d’été à l’épreuve de la crise sanitaire (...)

Le trafic vers la France hexagonale est en net recul de plus de 40% sur la période juillet – août 2020 avec 167 000 passagers en 2020 contre 285 000 l’an passé.

Quant au trafic vers les autres DFA (Martinique et Guyane), le recul est de 42 % (51 200 passagers transportés contre 88 300 l’an passé). Par ailleurs, le trafic vers les Îles du Nord (Saint-Martin Grand-Case et Saint-Barthélemy) décroit de 10 %, avec un peu plus de 35 000 passagers contre plus de 39 000 l’an passé. Pour rappel, les liaisons vers les destinations Caraïbes (hors Antilles Françaises) n’ont pas encore redémarré, tout comme les vols vers les États-Unis.

Ainsi, la tendance observée pendant la période estivale se traduit par une baisse globale du trafic de 44 % par rapport à 2019.

Au cumul, sur les 8 premiers mois de 2020, le trafic total de l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes affiche une baisse de près de 47 % par rapport à la même période en 2019. Le trafic cumulé, transit inclus, à fin août 2020 s’élève à un peu moins de 955 000 passagers contre plus de 1 795 000 passagers à fin août 2019.

Le trafic fret est également fortement affecté par la crise sanitaire, avec une baisse de volume de 24 % sur les 8 premiers mois de 2020. Cependant, avec le retour des capacités des avions long-courriers depuis le mois de juillet, l’activité fret est revenue, en août, à son niveau du mois d’août 2019.

29 09 20
Les premiers résultats du plan de relance de la filière banane
Les premiers résultats du plan de relance de la filière banane

En 2017, l’Ouragan Maria avait particulièrement affecté le secteur de la banane, avec la quasi-totalité des régimes détruits par l’ouragan. Dès lors, la profession agricole avait mis en place un plan de relance, qui prévoyait de retrouver en 2020 le niveau de production d’avant-cyclone.

Ce plan a conduit, en premier lieu, à des jachères massives avec plus de la moitié de la sole bananière mis au repos. Cet assainissement s’est suivi d’un programme de replantation de grande envergure (environ 430 ha en 2019).

En ce qui concerne le commerce, de près de 67 000 tonnes en 2016, le volume de banane exporté par la Guadeloupe avait chuté à moins de 40 000 tonnes en 2017, année du cyclone. Après 7 mois d’arrêt, les expéditions avaient repris en avril 2018 pour atteindre 30 000 tonnes cette année-là, puis 43 000 en 2019 (soit 63 % de l’avant-Maria).

Les exportations atteignent, au deuxième trimestre de l’année 2020, 72 % de leur niveau avant-Maria (données IEDOM).

Par ailleurs, 10 % des 170 planteurs de la SICA bananière sont aujourd’hui engagés dans la démarche biologique, avec la nouvelle variété Pointe d’Or, mais aussi la classique Cavendish, bientôt exportée à son tour.