FERMER

La Réunion

Actualités économiques locales

27 04 21
Hausse des importations de fruits et légumes en 2020
Hausse des importations de fruits et légumes en 2020

L’observatoire des importations de La Réunion publie son bilan des importations de fruits, légumes et viandes sur la période 2011-2020. Les importations de fruits et légumes frais ont atteint un niveau historiquement haut en 2020, et ce malgré la crise sanitaire qui a paralysé l’activité économique et bloqué les circuits d’approvisionnement. Ainsi, les volumes importés de fruits frais s’élèvent à 22 250 tonnes (+12 % par rapport à 2019) et ceux des légumes à 18 500 tonnes (+ 9 % sur un an). À l’inverse, les importations de viande porcine et de volaille reculent de 6 % et 5 % respectivement.

Lien vers le bilan des importations

27 04 21
Une brève éclaircie pour la restauration et l’hôtellerie en fin 2020
Une brève éclaircie pour la restauration et l’hôtellerie en fin 2020

Après un léger repli en novembre 2020, en lien avec la faible fréquentation touristique extérieure, l’activité de la restauration repart à la hausse en décembre 2020. Ainsi, les chiffres d’affaires des restaurants se redressent, dépassant de 16 % ceux de l’année 2019. En revanche, l’hôtellerie et la location de voiture, plus dépendantes de la clientèle non résidente, souffrent davantage des mesures de restrictions sanitaires, mais affichent en janvier 2021 des résultats supérieurs (+ 16 % pour l’hôtellerie) ou proches (-8 % pour la location de voiture) à ceux de 2020. En effet, l’activité de ces deux secteurs a doucement repris en décembre 2020, avec la levée des restrictions de déplacements et les vacances de fin d’année.

Lien vers le communiqué de presse

27 04 21
Malgré la crise sanitaire, l’emploi réunionnais progresse en 2020
Malgré la crise sanitaire, l’emploi réunionnais progresse en 2020

En 2020, l’emploi salarié augmente de 2 %, soit une création nette de 5 300 emplois en un an (-1,1 % au niveau national). L’enquête emploi 2020 de l’Insee révèle une augmentation du taux d’emploi de 2 points par rapport à 2019 pour s’établir à 48 % des 15-64 ans. Cette hausse concerne principalement les personnes de 50 à 64 ans, en particulier les femmes plus souvent fonctionnaires ou sous contrat à durée indéterminée. En effet, le recours massif au chômage partiel, combiné aux dispositifs de fonds de solidarité et de prêts aux entreprises, a préservé l’emploi tout au long de l’année. En parallèle, le taux de chômage au sens du BIT recule et s’établit à 17 %. L’arrêt quasi total de l’activité économique a découragé les chômeurs dans leur démarche active de recherche d’emploi et s’est traduit par une hausse du halo autour du chômage (17 % des 15-64 ans au 2e trimestre 2020). Ce dernier a néanmoins retrouvé son niveau d’avant-crise dès le 3e trimestre avec la levée des mesures de confinement.

Lien vers l’enquête emploi 2020
Lien vers la note de conjoncture sur l’emploi salarié