FERMER

La Réunion

Actualités économiques locales

23 01 20
Image PME : 3e trimestre 2019
Image PME : 3e trimestre 2019

L’Ordre des Experts Comptables publie une nouvelle note de conjoncture sur l’évolution de l’activité économique des TPE-PME . Au troisième trimestre 2019, les TPE-PME réunionnaises ont enregistré une hausse de leur activité de 2,5% par rapport au troisième trimestre 2018. Elles égalisent ainsi le niveau de la moyenne française. Cette évolution est majoritairement liée à celle de l’activité du secteur de l’hébergement restauration, enregistrant une hausse de chiffre d’affaires de 3,4%, et du secteur transport et entreposage à +2,7%. En moyenne sur les quatre derniers trimestres les TPE-PME de l’île ont bénéficié d’une hausse de leur CA de 0,5%, nettement en deça du niveau national (+2,4%).
Lire la note

23 01 20
853 700 habitants au 1er janvier 2017
853 700 habitants au 1er janvier 2017

L’Insee publie les données sur le recensement de la population au 1er janvier 2017. Avec 853 700 habitants, La Réunion se classe au 25e rang des départements français les plus peuplés (13e rang au niveau régional). Entre 2012 et 2017, la population augmente de 19 700 personnes, soit une hausse de 3 900 habitants par an en moyenne. En termes de taux de croissance annuel moyen de la population entre 2012 et 2017, La Réunion (+0,5%) affiche un taux inférieur à ceux de Mayotte (+3,8%) ou de la Guyane (+2,3%) mais toujours supérieur à celui de la France métropolitaine (+0,4%). Cette croissance s’explique par l’évolution du solde naturel réunionnais. En effet, l’excédent des naissances sur les décès conduit à une hausse de 9 630 habitants par an en moyenne entre 2012 et 2017. Cependant, les départs de La Réunion sont plus nombreux que les arrivées et freinent la croissance globale de la population.
Voir la publication

23 01 20
Au 3e trimestre 2019, l’emploi salarié reste dynamique
Au 3e trimestre 2019, l’emploi salarié reste dynamique

Au troisième trimestre 2019, l’emploi salarié à La Réunion progresse au rythme de +0,6%. Cette évolution s’explique principalement par la hausse des emplois dans le secteur privé avec la création de 2 600 emplois, soit une hausse de 1,5%. En revanche, l’emploi recule dans le secteur public (-1,1%). Au total, sur un an, 8 000 emplois ont été créés dans le secteur privé. Il s’agit de la plus forte augmentation de ces dix dernières années (+4,7%), tandis que seulement 400 emplois ont été créés dans le secteur public au cours de l’année. L’emploi salarié progresse ainsi à un rythme trois fois plus élevé qu’en France (3,3% contre 1%), tiré par le dynamisme du secteur tertiaire marchand.
Voir la publication