FERMER

La Réunion

Actualités de l’Institut et suivi de place

27 06 19
Le rôle du correspondant TPE prend de l’ampleur
Le rôle du correspondant TPE prend de l’ampleur

Le rôle du correspondant TPE, mis en place en février 2017 dans les agences de l’IEDOM, a pris de l’ampleur à La Réunion suite au mouvement des Gilets jaunes. Il a en effet été sollicité à 65 reprises depuis novembre 2018, dont 10 depuis le début de l’année 2019. Il s’agit majoritairement de TPE dans les secteurs des services aux particuliers, de la restauration et de la construction. Les demandes exprimées concernent principalement des difficultés de trésorerie et de paiement des charges fiscales et sociales. Ainsi, ces sollicitations ont, en grande partie, conduit à une orientation en direction du secteur bancaire, des administrations et des chambres consulaires, qui ont mis en place des mesures d’aides spécifiques.
Contacter le correspondant TPE

27 06 19
Les incidents de paiement diminuent en mai 2019
Les incidents de paiement diminuent en mai 2019

En hausse depuis février, le flux mensuel des effets de commerce impayés pour provision insuffisante diminue au mois de mai et s’élève à 1,2 million d’euros contre 1,5 million d’euros en avril 2019. Sur les cinq premiers mois de 2019, le cumul de ces incidents de paiement s’élève à 6,3 millions d’euros, soit une baisse de 3 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cette baisse est liée au secteur du BTP qui enregistre une diminution des impayés de 17 % sur ce début d’année, tandis que le commerce (70 % des impayés) affiche une hausse de 2 %.

27 06 19
L’IEDOM publie les tendances conjoncturelles du 1er trimestre 2019
L’IEDOM publie les tendances conjoncturelles du 1er trimestre 2019

Les premières tendances de l’année révèlent un indicateur du climat des affaires (ICA) en amélioration, qui s’établit à 97,1 points, soit une hausse de 12 points après le décrochage de fin d’année 2018. Toutefois, la confiance des chefs d’entreprise reste fragile et les perspectives pour le prochain trimestre sont nuancées. En effet, le niveau de trésorerie des entreprises est toujours considéré comme dégradé mais les prévisions d’investissement se maintiennent. Le contexte de baisse des prix permet également de soutenir la consommation des ménages, en rattrapage par rapport à la période précédente. Enfin, après une contraction en 2018, l’emploi progresse nettement.
Voir la publication