FERMER

La Réunion

Actualités de l’Institut et suivi de place

24 06 20
Comptes économiques rapides de La Réunion en 2019
Comptes économiques rapides de La Réunion en 2019

Le CEROM (Insee, Iedom, AFD) publie les comptes économiques rapides de La Réunion. En 2019, la croissance du PIB en volume est de 2,2 % (contre 1,7 % en 2018), tirée par la consommation des ménages après un ralentissement en 2018. La consommation des administrations et les investissements accélèrent également. Cependant, cette consommation dynamique entraine une hausse des importations qui pèse sur la croissance. Le marché du travail s’améliore et le pouvoir d’achat augmente nettement en 2019 (+2,7 %), grâce notamment à la baisse de l’inflation (+0,4 % contre +1,8 % en 2018).
Voir la publication

24 06 20
Les taux des crédits à La Réunion au 1er trimestre 2020
Les taux des crédits à La Réunion au 1er trimestre 2020

L’IEDOM publie deux notes de conjoncture financière relatives aux taux des crédits à La Réunion. Concernant les entreprises, les taux d’intérêt moyens pour les crédits à l’équipement ainsi que les crédits de trésorerie sont en hausse de, respectivement, 46 points et 8 points. Concernant les particuliers, les taux moyens des crédits à l’habitat ainsi que les crédits à la consommation sont à la baisse et proches de ceux appliqués en France entière.
Voir le communiqué de presse
Voir la publication sur les crédits aux particuliers
Voir la publication sur les crédits aux entreprises

24 06 20
Les entreprises réunionnaises face à la crise du covid-19
Les entreprises réunionnaises face à la crise du covid-19

L’IEDOM publie ses Tendances conjoncturelles du 1er trimestre 2020. L’enquête de conjoncture habituelle a été complétée d’une enquête spécifique sur la crise actuelle.
Le moral des chefs d’entreprise est au plus bas. L’indicateur du climat des affaires (ICA) chute de 28 points au premier trimestre 2020. Conséquence du confinement, la consommation des ménages diminue nettement, comme l’illustre le fort recul du nombre de transactions par cartes bancaires (- 46 % en moyenne sur la période du 18 mars au 18 avril). Du côté du marché du travail, les embauches marquent un arrêt.