FERMER

La Réunion

Actualités de l’Institut et suivi de place

01 06 21
Les défaillances d’entreprises sont en hausse au premier trimestre 2021, mais restent inférieures à leur niveau d’avant-crise
Les défaillances d’entreprises sont en hausse au premier trimestre 2021, mais restent inférieures à leur (...)

Les défaillances d’entreprises couvrent les redressements et les liquidations judiciaires. Au cours du premier trimestre 2021, on dénombre 141 entreprises en défaillance à La Réunion, soit une hausse de 14 % par rapport au quatrième trimestre 2020. Bien qu’en progression, le nombre de défaillances enregistrées sur le trimestre reste en deçà des niveaux de 2019 (162 défaillances en moyenne par trimestre en 2019). En cumul sur douze mois, 461 entreprises ont été défaillantes à fin mars 2021, contre 577 à fin mars 2020, soit -20 % sur un an. Depuis la crise Covid-19 de mars 2020, le nombre de défaillances a fortement baissé, ce qui reflète d’une part l’impact momentané de la période de confinement sur le fonctionnement des juridictions commerciales et les évolutions réglementaires (modification temporaire des dates de caractérisation et de déclaration de l’état de cessation de paiements) ; et d’autre part, l’efficacité des mesures de soutien aux entreprises, en particulier les aides de trésorerie et les allègements ou retards de paiements de certaines charges, qui ont permis de réduire le risque de faire défaut sur ces paiements (mesures d’activité partielle, prêts garantis par l’État avec remboursements différés, fonds de solidarité, moratoires, etc.).

01 06 21
L’IEDOM publie une note sur le surendettement des ménages réunionnais en 2020
L’IEDOM publie une note sur le surendettement des ménages réunionnais en 2020

A La Réunion, 1 102 dossiers de surendettement ont été déposés à la Commission de surendettement, dont l’IEDOM assure le secrétariat. Ce nombre diminue de 15 % par rapport à 2019 (-24 % au niveau national), en raison de la crise sanitaire et de la période de confinement. Si le nombre de dossiers progresse peu ces dernières années, les situations qu’ils dépeignent évoluent. On constate notamment une baisse des situations de surendettement liées à l’accumulation de crédits à la consommation depuis dix ans. En 2020, 58 % des dossiers présentent au moins une dette à la consommation à La Réunion, contre 78 % en 2011. En revanche, les dettes de charges courantes sont en hausse, révélant des difficultés accrues pour certains ménages à faire face aux charges de la vie quotidienne. Au fil des années, la procédure de surendettement se concentre sur des personnes plus fragiles financièrement. A La Réunion, 63 % des ménages surendettés ne possèdent aucune capacité de remboursement en 2020, contre 50 % en métropole. Cette situation concerne particulièrement les femmes seules avec enfants, qui représentent 27 % des dossiers de surendettement à La Réunion contre 18 % en métropole.

Lire la suite