FERMER

La Réunion

Mars 2019

Directeur de rédaction : Marie AOURIRI / Directeur de publication : Gilles LESELLIER

01 04 19
L’économie verte à La Réunion : un poids limité mais un gisement de potentialités et d’initiatives
L’économie verte à La Réunion : un poids limité mais un gisement de potentialités et d’initiatives (...)

La gestion des ressources naturelles et la protection de l’environnement constituent des enjeux de taille pour La Réunion, classée parmi les 34 « points chauds » de la biodiversité dans le monde. La sensibilisation du public réunionnais est en cours, mais l’île entend également améliorer la valorisation de ses déchets (seuls 30 % des déchets ménagers et assimilés sont valorisés contre 75 % en France métropolitaine) ainsi que la gestion du mix énergétique (l’objectif étant de passer de 30 à 67 % de part d’énergies renouvelables d’ici 2023 en remplaçant le charbon par de la biomasse). Dans ce contexte, les éco-activités représentent 3,6 % des entreprises du secteur marchand non agricole en 2016 (contre 2,3 % en métropole), mais elles génèrent encore peu d’emplois.

21 03 19
Une fréquentation hôtelière qui pâtit du mouvement social de fin d’année
Une fréquentation hôtelière qui pâtit du mouvement social de fin d’année

La fréquentation hôtelière à la Réunion a enregistré une légère baisse en 2018 ( 1 % par rapport à 2017), principalement en raison des mouvements sociaux intervenus en fin d’année ( 12 % en novembre et -17 % en décembre). Par ailleurs, le nombre de nuitées de clients résidant à La Réunion (36 % de la clientèle) a diminué de 7,4 % tandis que le nombre de nuitées de clients d’autres départements français a augmenté de 3,9 %. Cependant, le taux d’occupation des hôtels s’améliore en 2018, en raison d’une diminution plus importante de l’offre de chambres que du nombre de chambres occupées.

21 03 19
Les mères isolées plus exposées à la pauvreté
Les mères isolées plus exposées à la pauvreté

À La Réunion, les femmes sont plus exposées à la pauvreté que les hommes et les métropolitaines. En effet, 21 % des femmes réunionnaises élèvent seules leurs enfants. Or, 6 femmes sur 10 dans cette situation sont pauvres. De plus, seulement 42 % des Réunionnaises bénéficient d’un emploi contre 70 % des métropolitaines. Lorsqu’elles travaillent, leurs revenus sont inférieurs de 14 % à ceux des Réunionnais car elles occupent plus souvent des postes précaires. Ainsi, le niveau de vie mensuel médian d’une famille monoparentale réunionnaise, avec une femme à sa tête, atteint 910 € par unité de consommation, contre 1130 € lorsqu’un homme est à sa tête.

21 03 19
La moitié du patrimoine est détenue par 10 % des Réunionnais
La moitié du patrimoine est détenue par 10 % des Réunionnais

En 2015, les inégalités de patrimoine sont plus importantes qu’en 2010 entre les ménages réunionnais. Les 40 % les plus modestes ne détiennent ainsi que 2 % du patrimoine total tandis que les 10 % les plus aisés en détiennent 50 %. Les inégalités entre La Réunion et la France métropolitaine (hors Ile-de-France) concernent plus généralement les ménages modestes. En effet, les 40 % les plus modestes détiennent un patrimoine de 9000 euros en moyenne, soit trois fois moins qu’en province (27 000 euros). En revanche, les 10 % les plus aisés détiennent un patrimoine sensiblement similaire aux provinciaux. Ces inégalités s’expliquent en grande partie par les écarts de patrimoine immobilier, bien que ceux-ci soient moins importants qu’en métropole.

21 03 19
Signature de l’accord de modération des prix pour 2019
Signature de l’accord de modération des prix pour 2019

Amaury de Saint-Quentin, Préfet de La Réunion, a présenté, le 22 février 2018, le bilan du Bouclier qualité-prix (BQP) pour l’année 2018 et la nouvelle liste des produits sélectionnés pour l’année à venir. Les ventes concernées ont globalement augmenté de 6 % en 2018, mais cette hausse concerne peu les produits locaux. La nouvelle liste de produits pour 2019 intègre les engagements pris par Annick Girardin, Ministre des Outre-mer, lors de son discours du 30 novembre 2019. Le prix plafond du BQP a ainsi été réduit de 12 % à 253 euros (soit une réduction de 35 euros). Le prix moyen d’un produit est désormais de 2,32 euros contre 2,64 euros en 2018. 50,5 % des produits du panier sont issus de la production locale.

21 03 19
Taux des crédits aux entreprises à La Réunion en octobre 2018
Taux des crédits aux entreprises à La Réunion en octobre 2018

La plupart des catégories de crédit affichent des conditions débitrices à la hausse. Les taux moyens des crédits immobiliers et des crédits à l’équipement augmentent respectivement de 23 et 20 points de base (pdb). Le taux moyen de crédit concernant les découverts subit quant à lui de fortes fluctuations qui s’expliquent par l’octroi de découverts importants à une même entreprise. Ce taux a ainsi progressé de 140 pdb entre juillet et octobre 2018 (89 pdb en excluant l’entreprise concernée). En revanche, le taux moyen des crédits de trésorerie échéancée baisse de 15 pdb.