FERMER

La Réunion

Actualités de l’Institut et suivi de place

18 11 16
Le surendettement des ménages réunionnais
Le surendettement des ménages réunionnais

La population de surendettés réunionnais est plus jeune qu’ailleurs et s’est encore rajeunie par rapport à 2010. La part des célibataires progresse, notamment celle des femmes principalement avec plusieurs enfants à charge. Plus de la moitié des surendettés réunionnais est au chômage ou sans profession, contre 40 % en France hors DOM. Les deux tiers des surendettés n’ont aucune capacité de remboursement, contre un surendetté sur deux dans les autres DOM et en France métropolitaine. L’endettement est souvent mixte, combinant des crédits à la consommation et des arriérés de charges courantes. Les dettes bancaires concentrent les trois quarts de l’endettement global.

18 11 16
La médiation du crédit
La médiation du crédit

M. Fabrice PESIN, Médiateur national du crédit, était en visite à La Réunion du 24 au 26 octobre pour faire la promotion du dispositif. Il a notamment rencontré les représentants des TPE et PME, les Tiers de confiance ainsi que les banquiers et insisté sur leur rôle pédagogique.
Depuis la mise en place de la médiation du crédit fin 2008, 449 dossiers ont été traités par l’IEDOM Réunion, ce qui représente la moitié des dossiers ultramarins. La médiation a permis de débloquer 57,3 millions d’euros de crédit et 60 % des dossiers concernent des besoins de moins de 50 000 euros. Le dispositif a permis de préserver 4 670 emplois. 80 % des entreprises qui sollicitent ce dispositif sont des TPE, avec un taux de réussite de 62 %. Les secteurs le plus représentés sont le BTP, le commerce et le transport.
Cette visite a été l’occasion d’annoncer la création prochaine d’un « Correspondant TPE » au sein de l’IEDOM, qui devrait permettre, d’écouter et d’orienter les dirigeants des TPE quelque soit leur problématique.

18 11 16
Enquête qualitative auprès des banques
Enquête qualitative auprès des banques

L’enquête réalisée auprès des dirigeants des principaux établissements de crédit installés localement révèle une demande de crédits qui demeure dynamique, à fin septembre 2016, tant du côté des ménages que de la part de l’ensemble des entreprises et des professionnels. Dans un contexte d’assouplissement des critères d’octroi de crédits, la demande de crédit à long terme des entreprises et des professionnels s’infléchit légèrement mais reste sur des niveaux soutenus. La demande de crédits à l’habitat des ménages est en forte hausse au troisième trimestre et une poursuite de cette bonne orientation est attendue au dernier trimestre.

18 11 16
Sursaut encourageant du climat des affaires
Sursaut encourageant du climat des affaires

Au troisième trimestre 2016, l’indicateur du climat des affaires (ICA), qui traduit l’opinion des chefs d’entreprise interrogés sur la conjoncture, repasse au-dessus de la moyenne des années 2014-2015 (et de sa moyenne de longue période), ce qui traduit un contexte conjoncturel bien orienté.
Après deux trimestres hésitants, ce regain de confiance des chefs d’entreprise rassure quant aux craintes d’un essoufflement, voire d’une inflexion de l’embellie.
Le net redressement des prévisions d’investissement des entrepreneurs et les perspectives plus favorables en termes d’activité et de délai de paiement sont particulièrement de bon augure.
Toutefois, le signal d’une possible accélération économique reste à confirmer.