FERMER

La Réunion

Actualités économiques locales

24 09 19
L’AFD a financé 233 projets à La Réunion entre 2009 et 2018
L’AFD a financé 233 projets à La Réunion entre 2009 et 2018

Entre 2009 et 2018, l’Agence Française du Développement a injecté deux milliards d’euros dans l’économie réunionnaise. L’AFD a ainsi financé 233 projets correspondants aux objectifs de développement durable : santé, éducation, lien social, développement numérique, environnement. Son premier champ d’intervention reste le soutien aux secteurs de la santé et du médico-social avec plus de 220 millions d’euros investis. Sur le plan environnemental, l’AFD a lancé en 2018 le Prêt Secteur Public Vert dont le taux d’intérêt est particulièrement bas, pour permettre aux collectivités de financer des projets favorisant l’atténuation ou l’adaptation au changement climatique. À fin 2018, La Réunion représente 1,4 milliard d’euros d’encours de prêts pour l’AFD, dont 78 % sont orientés vers le secteur public.

24 09 19
Évolution des déplacements domicile-travail
Évolution des déplacements domicile-travail

En 2016 selon l’INSEE, quatre personnes en emploi sur dix travaillent en dehors de la commune dans laquelle elles vivent. Parmi ces personnes, la moitié (soit 21% des actifs en emploi) travaillent au-delà de leur intercommunalité. Dans le Nord (Cinor), un emploi sur cinq est occupé par une personne résidant dans l’est ou l’ouest. À la Civis, le quart des emplois occupés le sont par des non-résidents. Concernant la Cirest et la CASud, ces chiffres sont nettement plus importants : 30% des emplois à la Cirest et 37% à la CASud sont occupés par des non-résidents. Ces chiffres ont peu évolué depuis 2011 étant donné que la concentration géographique des emplois reste stable et qu’aucune nouvelle infrastructure routière n’a été réalisée depuis.

Voir la publication

24 09 19
Sept entreprises sur dix toujours en activité à La Réunion
Sept entreprises sur dix toujours en activité à La Réunion

Selon l’INSEE, 68% des entreprises créées en 2014 sont toujours en activité trois ans après. C’est quatre points de plus qu’en 2010, bien que ce résultat soit toujours en deçà du niveau national (75%). Le secteur tertiaire obtient le meilleur résultat puisque 72% des entreprises créées dans ce domaine sont toujours en activité trois ans plus tard. Les sociétés résistent mieux que les entreprises individuelles à La Réunion (87% contre 55%). Trois raisons expliquent cela. Premièrement, les créateurs de sociétés ont plus d’expérience que les entrepreneurs individuels, ils sont plus souvent d’anciens indépendants ou chefs d’entreprise. Deuxièmement, les investissements de départ sont plus élevés : 35% des sociétés démarrent avec au moins 16 000 euros (contre 22% des entreprises individuelles). Enfin, les sociétés embauchent plus souvent des salariés dès le démarrage (34% contre 13%).

Voir la publication